Belgique

07 mars 2014 13:44; Act: 07.03.2014 17:09 Print

Deux cyclistes coupables d'avoir roulé sur la route

par Oliver Dufour - Klaas Lodewyck et Marcus Burghardt, tous deux professionnels de la formation américaine, ont dû s’acquitter d’une amende de 55 euros chacun, jeudi lors de leur entraînement.

storybild

L'Allemand Marcus Burghardt a posté une photo de son amende sur son compte Twitter. (Photo: Keystone/DR)

Une faute?

Depuis cette saison, en Belgique, les cyclistes n’ont plus le droit d’emprunter les pistes cyclables lorsqu’ils sont en course. Quand ils sont en situation d’usagers «civils» de la voie publique, ils sont en revanche tenus d’utiliser les espaces dévolus aux deux-roues non motorisés.

Klaas Lodewyck et Marcus Burghardt, deux membres de la formation de World Tour BMC Racing, l’ont appris à leurs dépens, jeudi. Lors d’une sortie d’entraînement avec leurs vélos de contre-la-montre – un exercice dans lequel la vitesse atteinte peut largement dépasser celle d’un cycliste amateur en promenade – ils ont été verbalisés par des policiers belges patrouillant dans le secteur.

«Installez-moi une sonnette et une lampe»

Le Belge et son coéquipier allemand moulinaient dans la région d’Oostnieuwkerke, section de la ville de Staden, en Flandre-Occidentale. Les forces de l’ordre les ont interceptés pour leur infliger une amende de 55 euros, pour n’avoir pas respecté le code de la route. Il (ndlr: l’agent) nous a amendés pour n’avoir pas emprunté la piste cyclable au lieu de la route, s’est lamenté Burghardt sur son compte Twitter. Nous avons dû payer de suite, parce que je suis étranger. Il a même dit qu’il pouvait aussi nous verbaliser pour absence de passeport, de lampe et de sonnette. Note aux mécaniciens de BMC: merci d’installer lampe et sonnette en vue du prologue de demain», a-t-il ensuite ironisé.

Le coureur germanique, en préparation des Trois jours de Flandre-Occidentale avec son coéquipier, a eu de la peine à se remettre de sa surprise. «C'est la première fois que je dois payer une amende lors d'une séance d'entraînement. Je ne suis pas sûr si c'est une bonne idée de rouler sur mon vélo de «chrono» à 45km/h sur la piste cyclable...»

«Stupide Belgique»

«Un entraînement en douceur avec le vélo de contre la montre se termine par une amende, alors que les voitures sont autorisées à nous chasser de la route, a pour sa part écrit Lodewyck sur son propre compte de mirco-blogging. Comme c’est stupide, cette Belgique! Personnellement, je ne me sentirais pas en sécurité dans Oostnieuwkerke. Un agent de police qui s’amuse à coller plutôt que de se concentrer sur la criminalité!»

Le Belge a ensuite précisé à la presse flamande que le duo n’avait fait qu’une vingtaine de mètres sur la route pour éviter une voiture qui venait de descendre une rampe perpendiculaire à leur chemin.