Cyclisme

14 avril 2019 07:53; Act: 14.04.2019 09:22 Print

Dites tout simplement «Kreuje-svaïque»

par Robin Carrel, Roubaix - Les noms flamands et néerlandais sont les cauchemars des commentateurs et suiveurs du vélo. On a essayé de vous donner un coup de main.

Sur ce sujet
Une faute?

C’est la hantise de l'entourage des cyclistes qui sont non-néerlandophones et n’arrivent pas à se dépatouiller avec certains noms. La saison des Classiques, c’est aussi devoir se farcir une kyrielle de noms belges et néerlandais, sans qu’on n'ait jamais réussi à prononcer correctement leurs patronymes. Même en Suisse, avec pourtant des Suisses-Allemands aux noms de famille à vous tordre la bouche, on est guère meilleurs. Alors on a mené l’enquête avant Paris-Roubaix.

Pour commencer, c'est simple et ça fait presque plaisir, les lettres b, d, f, k, m, n, p, s, t, v, w et z se prononcent comme en français ou presque. Oublier le c, qui ne sert que dans le sch, qu'on prononce comme en allemand. Ensuite, le j est comme notre y. Le g est expiré et ressemble à une sorte de k. Le r est roulé, presque à l'espagnole. Le h est muet. Attention au l, qui peut être dit comme un l, un j ou un w à l'anglaise.

Le d se transmute en t

Oui, ça commence à faire beaucoup et ça ne fait pourtant que commencer quand on passe vraiment à l'oral, où certaines lettres sont accentuées à l'extrême. Comme en allemand, le v devient f. Pire, le b devient p, le d devient z et le s part sur notre z. A l'inverse, il semble que le t se prononce d quand il est devant une voyelle. Par contre, le d se retransmute en t quand il suit un t ou quand il est à la fin d'un mot. Enfin, c'est ce que j'ai cru comprendre en travaillant un peu le sujet...

Vous pouvez ajouter à tout cela des spécificités comme le ae qui a plusieurs prononciations possibles, comme a ou o, le oo qui se dit simplement o ou alors ou, ainsi que le oe qui peut se prononcer o, oe, ou alors ou. Vous ne suivez plus? Autant vous dire que moi non plus et que ça demande pas mal de concentration. J'attends déjà les mails d'insultes de la communauté flamando-néerlandaise! Mais avant, n’oubliez pas qu’il n’y a que ceux qui ne font rien qui ne se trompent pas...

Remco Iveuneupioule

Tout ça juste pour vous expliquer, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessus, que les noms de cyclistes flamands et néerlandais sont très, très compliqués. Alors pour le côté pratique, sachez que l'ancienne star des pelotons Tom Boonen s'appelle en vrai Tom Boneune. Et pas Bouneune, ou je ne sais trop comment. Son successeur dans le coeur des Belges et intouchable chez les juniors, Remco Evenepoel, se prononce en fait Remco Iveuneupioule! Encore plus dur, pour le grimpeur Steven Kruijswijk, faites un bel effort avec votre bouche et dites Kreuje-svaïque. Pour son collègue Robert Gesink, allez-y avec un Raie-Zinnke des familles. On arrêtera cette torture avec Dylan Groenewegen, dont le nom de famille se dit tout simplement à peu près Roux-ne-vé-reune.

Après, si vous voulez absolument approfondir le sujet très profondément, il y a en flamand des mots incroyables comme «bloedverwantschap aan vaderszijde», qui veut dire «parenté du côté du père», «met de fiets», c'est «à vélo» ou encore «Goede avondvrienden!» qui est le tout simple «bonne soirée les amis!» Et dans l'autre sens, il est à noter que «weeserie» veut dire tout simplement «administration des biens qui appartiennent aux orphelins». Notons que vous ne l'utiliserez sans doute pas très souvent, c'est vrai.

Cyclisme