Cyclisme

19 juillet 2018 17:55; Act: 19.07.2018 19:31 Print

Geraint Thomas, roi des Alpes sur le Tour

Le maillot jaune de la Sky a signé son deuxième succès en deux jours en s'imposant au sommet de l'Alpe d'Huez.

storybild

(Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

La 12e étape à l'Alpe d'Huez s'est jouée au sprint entre les favoris et la victoire est revenue jeudi au porteur du maillot jaune du Tour de France, Geraint Thomas. Pour la deuxième fois en deux jours, le Gallois de la Sky s'est adjugé le gain de l'étape après son succès de La Rosière.

Sur la ligne, Geraint Thomas a précédé le Néerlandais Tom Dumoulin, deuxième la veille, et le Français Romain Bardet. Le quadruple vainqueur du Tour, le Britannique Chris Froome, a pris la quatrième place, à quelques secondes, après avoir été «agressé» par un spectateur. Pour sa part, le Colombien Nairo Quintana a été distancé dans les sept derniers kilomètres et a lâché une cinquantaine de secondes. Au classement, Thomas précède désormais Froome de 1'39, à la sortie des Alpes.

«Je l'ai dit hier (mercredi), 'Froomey' reste le leader», a toutefois déclaré Geraint Thomas, qui s'est comporté en lieutenant dans la montée de l'Alpe d'Huez. Le Gallois, 32 ans, est le premier Britannique vainqueur à l'Alpe d'Huez. Il est aussi le premier maillot jaune à s'imposer depuis Lance Armstrong en 2004, avant que l'Américain soit déchu de ses titres pour dopage.

Nibali à terre

Les démarrages successifs entre les prétendants au podium ont condamné la longue échappée de Steven Kruijswijk, parti de loin dès la Croix-de-Fer, la deuxième des trois grandes ascensions du jour. Le Néerlandais s'est intégré dans une échappée-fleuve formée sur les premières pentes de la Madeleine, le premier grand col. Il a distancé ses derniers compagnons à mi-pente de la Croix-de-Fer, à 68 kilomètres de l'arrivée.

Au sommet, Steven Kruijswijk a basculé avec plus de 6 minutes d'avance sur le groupe des favoris mené le plus souvent par l'équipe de Froome et de Thomas, relayés partiellement par les hommes de Bardet et de Quintana.

Au seuil des quatre derniers kilomètres, l'Italien Vincenzo Nibali a été jeté à terre dans la confusion, apparemment provoquée par des motos et l'abondance de coureurs. Le Sicilien a pu toutefois remonter sur le vélo et a franchi la ligne avec une poignée de secondes de retard sur le groupe de tête, qui a joué au chat et à la souris dans les derniers kilomètres.

Cyclisme

(nxp/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • EM le 19.07.2018 18:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Triste

    Chacun est bien évidemment libre de se faire sa propre opinion à l'égard de Froome, mais de là à l'agresser physiquement ... Une fois de plus l'être humain se distingue!

  • CamNeely le 19.07.2018 18:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Scandaleux

    Bravoooo a Thomas... Par contre ces imbéciles qui essaient de frapper Froome ou autre devraient au minimum se faire arrêter... 1 mois de prison ça leur ferait réfléchir... Cest honteux... Jusquà preuve du contraire Froome ou dautres dailleurs nont pas été condamnés... ce qui veut dire que pour le moment il(s) ne sont coupable de tricherie...

  • duncan le 19.07.2018 20:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    typiquement français

    Quand c'était l'équipe festina 4 à 5 ans après le public les félicitait les acclamait c'est normal ils etait français mais archi dopés et preuve à l'appui, la Police rècoltait des centaines de preuves. Vraiment nuls ses .

Les derniers commentaires

  • Pasnaïf le 20.07.2018 22:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Clones dArmstrong

    Quand Froome devient pestiféré...on en charge un autre! Quel magnifique sport!

  • jules / vonlanthen le 20.07.2018 18:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    monsieur

    les sosies d'Amstrong sont de retour. Dplorable de laisser courir ces dops

  • Nico le 20.07.2018 10:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Public de M.....

    L'équipe sky à juste les meilleures cyclistes du moment dans leur rang. Un peu comme une certaine équipe de foot espagnole qui gagne tout. Bardet aurait gagné au aurait pas dit qu'il était dopé.

    • Correctif le 21.07.2018 08:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Nico

      Disons plutôt les bons produits au bon moment...

  • line le 20.07.2018 10:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    nul

    grand homme ce bardet qui attaque quand Niballi est a terre belle sportivite en general des sportifs.francais est je parle pas des spectacteurs

  • Bernie le 20.07.2018 09:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    public dangereux

    Ce qui est scandaleux ce sont ces personnes qui se croient obligées de quasiment monter sur les coureurs pour les encourager ! Résultat ? Un favori abandonne, Nibali.