Tour de France

24 juillet 2018 15:50; Act: 24.07.2018 22:07 Print

Une série de chutes fait le bonheur d'Alaphilippe

Après les Alpes, les Pyrénées: Julian Alaphilippe a gagné la première étape du massif pyrénéen, mardi, à Bagnères-de-Luchon, où il a signé le deuxième succès français depuis le départ du Tour de France.

Sur ce sujet
Une faute?

Alaphilippe, déjà vainqueur au Grand-Bornand lors de la 10e étape, a rallié en solitaire l'arrivée de la 16e. Dans la descente du Portillon, à l'approche des 5 derniers kilomètres, il a dépassé sans coup férir le Britannique Adam Yates, qui se relevait d'une chute.

A la veille de l'étape tant redoutée du col du Portet (65 km), les favoris sont restés sur leurs gardes dans cette première journée pyrénéenne. Au bénéfice du porteur du maillot jaune, le Gallois Geraint Thomas, qui a franchi la ligne au sein du premier peloton, à près de neuf minutes.

L'étape a été neutralisée pendant près d'un quart d'heure dans sa partie initiale pour permettre à plusieurs coureurs d'être soignés après avoir respiré des gaz lacrymogènes.

La course, partie sur des bases très rapides, a été arrêtée net au 28e kilomètre, sur le plateau surplombant le petit village cathare de Fanjeaux (Aude). Le temps de soigner les quelques coureurs concernés par les «lacrymos» utilisés contre une manifestation d'éleveurs.

Après une interruption de 17 minutes, selon le site internet de l'organisation, un nouveau départ a été donné 5 kilomètres plus loin au peloton qui a mis très longtemps à laisser filer l'échappée, au 99e kilomètre.

De ce maxi-groupe de... 44 coureurs, réduit à 17 éléments au pied du dernier col (Portillon), se sont finalement dégagés les Néerlandais Robert Gesink et Bauke Mollema, avec l'Italien Domenico Pozzovivo, puis Adam Yates avec les Espagnols Marc Soler et Gorka Izagirre, Alaphilippe enfin.

Yates a attaqué à 3 kilomètres du sommet et a basculé en tête, à 10 kilomètres de l'arrivée, mais avec une avance limitée à une vingtaine de secondes sur Alaphilippe. Meilleur descendeur, le Français a mis sous pression son adversaire qui a perdu une occasion de se racheter de ses déboires dans le Tour entamé en tant que sérieux outsider (4e en 2016).


La chute d'Adam Yates



D'autres chutes se sont produites, la plus spectaculaire dans la descente du Portet d'Aspet: le Belge Philippe Gilbert, alors en tête de la course, a basculé dans un ravin mais a pu repartir.



Vainqueur pour la deuxième fois dans le Tour, Alaphilippe (26 ans) a réalisé aussi une excellente opération en vue du classement de la montagne. L'Auvergnat a conforté son avance pour décrocher le maillot à pois du meilleur grimpeur à Paris.

Mercredi, la 17e étape est limitée à 65 kilomètres entre Bagnères-de-Luchon et le col du Portet, au-dessus de Saint-Lary-Soulan. Mais elle comporte trois ascensions et se conclut par la montée inédite du Portet, classée hors catégorie.



La descente du Portet d'Aspet, par le versant ouest, a souvent été le théâtre de chutes. La plus grave a concerné le coureur italien Fabio Casartelli qui y a trouvé la mort dans le Tour 1995.

Cyclisme

(20 minutes/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Menia Zavut le 24.07.2018 16:31 Report dénoncer ce commentaire

    Philippe Gilbert VERSU Neymar

    Ces cyclistes ! On peut dire ce qu'on veut sur le dopage et tout le reste... mais ça reste des guerriers ! Ils sont incroyables ! BRAVO pour leur capacité à se relever et aller au bout de l'effort !

  • Un cylciste le 24.07.2018 16:48 Report dénoncer ce commentaire

    Neymar tu as tu ça ?

    Il faut montrer ça à Neymar;-)

  • John le 24.07.2018 16:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Merci Le Tour!

    La rage de vaincre et l'amour du sport, voilà deux qualités qui manquait à la majorité des footballeurs en Russie...

Les derniers commentaires

  • Nico le 24.07.2018 20:45 Report dénoncer ce commentaire

    Titre

    Par rappot au titre, oui pour Yates mais comment Alaphilippe a profité de la chute de son coéquipier Gilbert ?

  • ioulbrinère le 24.07.2018 20:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Titraille aïe aïe

    Titre racoleur et faux. Alaphilippe a fait une sacrée belle course et nest en rien opportuniste.

  • Fuentes le 24.07.2018 19:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dopé

    Que le mieux dopé gagne !

  • Montagnard le 24.07.2018 18:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Cocu

    Le plus grand suceurs de roues à gagné. Il s'est même permis de grand étirement et à même chauffé ses pneus (comme les motard le fond). Je pense qu'il a une chance de cocu et qu'il a le même médecin que l'équipe de Froome.

    • Lemano le 25.07.2018 07:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Montagnard

      Rageur

  • SyMiMi le 24.07.2018 18:34 Report dénoncer ce commentaire

    0 partout !

    Pour une fois les agriculteurs ont tout faux ! Et les flics navaient pas à employer des gaz, ils sont aussi nuls !