Cyclisme

15 juillet 2019 15:55; Act: 15.07.2019 18:59 Print

Il fesse un spectateur exhibitionniste

Un coureur qui semble être Sonny Colbrelli, alias «le Cobra», a puni de la meilleure des manières un suiveur du Tour de France.

Sur ce sujet
Une faute?

Les bords de route du Tour de France recèlent de nombreuses surprises. Des gens se déguisent, inventent des chorégraphies, courent à côté des échappés... Mais cette fois, c'est allé encore plus loin. Des «fans» de la petite reine ont décidé de sacrifier leur journée pour aller au bord de la route, attendre des heures sous le soleil, pour montrer leurs fesses aux coureurs.

Finalement, ces deux personnes auront été «récompensées» en faisant le «buzz» sur les réseaux sociaux (130'000 vues en dix heures). Un art de vivre à notre époque, semble-t-il. Mais l'un d'entre eux aura été puni par un coureur, qui semble être Sonny Colbrelli. L'Italien de la formation Bahrain-Merida a eu le réflexe parfait et a sorti à temps sa main droite pour punir l'outrecuidant. La fessée a bien claqué, au vu des images du postérieur.

Le règlement UCI du sport cycliste est pourtant clair. Pour une «voie de fait», article 12.4.009, «toute personne ou entité soumise au présent titre qui porte atteinte à l'intégrité physique d'une personne sera sanctionnée disciplinairement». En général, une mise hors course est prononcée contre le fautif, avec souvent une amende de 200 francs suisses infligée dans la foulée. Mais cette fois, non seulement tout le monde félicitera le coureur, mais aurait aussi, sans doute, voulu faire pareil.

Lors du dernier Tour d'Italie, les organisateurs avaient fait preuve de bon sens en ne sanctionnant pas Miguel Angel Lopez. Le coureur Astana avait asséné deux gifles à un spectateur un peu trop enthousiaste, qui l'avait fait tomber lors de l'avant-dernière étape du Giro. Le Colombien avait heureusement réussi à sauver son maillot blanc de meilleur jeune malgré tout.

Cyclisme

(Sport-Center/rca)