Cyclisme

14 juillet 2019 17:55; Act: 14.07.2019 18:08 Print

Impey gagne en force, Alaphilippe tranquille

par Robin Carrel, Brioude - Le Sud-Africain Daryl Impey a remporté en échappée la 9e étape du Tour de France à Brioude. Julian Alaphilippe a tranquillement conservé le maillot jaune.

storybild

Première victoire d'étape pour Daryl Impey.

Sur ce sujet
Une faute?

On s'attendait à de nombreux Français à l'avant, pour fêter le 14 juillet. Ils n'étaient finalement que deux à avoir réussi à attraper la bonne échappée. Anthony Delaplace et Romain Sicard s'en sont allés avec treize autres coureurs et le peloton, bien content de s'octroyer une journée de repos, a laissé faire, musardant à plus de dix minutes tout au long du parcours et finissant à un quart d'heure.

Bardet tente sa chance

Romain Bardet a bien tenté un rapproché au général en attaquant dans la dernière difficulté. Mais la tentative du local de l'étape - il est né à Brioude - a plus ressemblé à un aveu de faiblesse. Dès que la formation Ineos a réagi, le coureur Ag2R a été avalé. Julian Alaphilippe a donc parfaitement pu profiter de passer sa fête nationale en jaune.

A 30 km du but, l'Autrichien Lukas Pöstlberger est parti en solo pour la victoire d'étape, mais c'était sans compter sur la réaction des autres fuyards. Sept hommes se sont lancés à sa poursuite et, dans la dernière montée du parcours, la Côte de St-Just, ils ont été quatre à basculer ensemble au sommet.

Impey à l'expérience

Tiesj Benoot a désespérément essayé de décrocher le rouleur Daryl Impey, mais rien n'y a fait. Le Sud-Africain, qui avait été le premier coureur de son continent à porter le maillot jaune du Tour de France en 2013, a largement dominé le Belge au sprint. Il a ainsi gagné sa première victoire d'étape sur une des trois grandes boucles du calendrier.

Lundi, retour en piste, déjà, pour les sprinters. La longue procession de 217,5 km entre St-Flour et Albi ne devrait pas échapper aux équipes des funambules des derniers hectomètres. Il faut dire que les occasions de l'emporter avant Paris vont devenir bien plus rare, entre le chrono de Pau, les Pyrénées, puis les Alpes.

Cyclisme

(nxp)