Cyclisme

18 juillet 2019 20:38; Act: 18.07.2019 21:03 Print

L'étrange fuite de Rohan Dennis sur le Tour

L'Australien a mystérieusement quitté le Tour à la veille de son grand objectif, le chrono de Pau.

storybild

Rohan Dennis, jeudi, au moment de quitter le Tour de France. (Photo: DR)

Une faute?

Pourquoi Rohan Dennis a-t-il quitté le Tour de France sans donner la moindre explication à personne? La question était sur toutes les lèvres, jeudi à Bagnères-de-Bigorre, lieu d'arrivée de cette 12e étape que l'Australien n'a pas terminée. Le champion du monde de contre-la-montre a même disparu des radars durant quelques minutes, semant une brève inquiétude lorsque ni Radio Tour ni son équipe Bahrein-Merida ne savaient où il pouvait bien se trouver. On a ensuite appris que le bonhomme avait mis pied à terre juste après la zone de ravitaillement et juste avant l'entame du col de Peyresourde.

En plein étape, sa formation a délivré un premier message sur Twitter: «Notre priorité est le bien-être de tous les coureurs. Nous allons donc lancer une enquête immédiate, mais nous ne ferons aucun commentaire avant d'avoir déterminé ce qui est arrivé à Rohan Dennis», pouvait-on lire. Après l'arrivée, le mystère peinait à s'éclaircir.

«Il ne voulait pas parler»

Il s'épaississait, au contraire: «Nous avons vu Dennis sur le bord de la route, il ne voulait pas parler, a témoigné l'un de ses directeurs sportifs Gorazd Stangelj. Nous pensions qu'il continuerait. Cet abandon est un choc pour nous aussi. Nous sommes tout aussi surpris que vous, nous sommes même déçus parce que nous nous attendions à une grande performance de sa part demain (ndlr: vendredi, sur le contre-la-montre de Pau). Cela n'a certainement rien à voir avec sa condition physique.»

S'il avait été souffrant, Rohan Dennis n'aurait en effet sans doute pas pris part à la première échappée de jeudi. L'Australien, qui a rallié l'arrivée dans un véhicule de ses mécaniciens. Il a peu après disparu en compagnie de son agent Andrew McQuaid. Pour l'anecdote, il portait alors un t-shirt rouge sur lequel figurait un slogan en l'occurrence décalé: «It's not about me, it's about us.» («Il ne s'agit pas de moi, mais de nous.»)

Selon l'équipe de France Télévisions, une dispute aurait eu lieu entre le coureur et l'un des directeurs sportifs de Bahrain-Merida, ce qui aurait pu le décider à claquer la porte. Reste que Rohan Dennis a encore une année de contrat avec son équipe et que le chrono de Pau (27,2 km) constituait son grand objectif sur ce Tour de France. Vous avez dit bizarre? Non, très bizarre.

Cyclisme

(nxp)