Tour de France

08 juillet 2014 22:16; Act: 08.07.2014 22:19 Print

Le jardin de Cancellara

par Jean-Philippe Pressl-Wenger, Lille - Le peloton du Tour de France attaque aujourd'hui les pavés de Paris-Roubaix, lors d'une 5e étape très attendue.

storybild

Au contraire d'autres spécialistes des pavés, Fabian Cancellara n'aura pas de leader à accompagner sur les pavés. (Photo: Reuters/Christian Hartmann)

Sur ce sujet
Une faute?

Le Bernois l'attend impatiemment, cette étape-là. Fabian Cancellara, vainqueur de trois Paris - Roubaix, est un artiste lorsqu'il s'agit de rouler sur les pavés. Et il aura l'occasion de le prouver une nouvelle fois. Si «Spartacus» vise évidemment une victoire à Arenberg cet après-midi, il sait aussi très bien que tout peut se jouer sur de tels tronçons. «Un coureur peut même perdre le Tour là-dessus», a-t-il prophétisé.

Connaisseur éclairé tant du Tour que des sections pavées à venir, Cancellara a tenté d'imaginer, peu après l'arrivée d'hier, ce qui allait se passer à l'approche des premiers cailloux du secteur qui mènera les coureurs de Gruson au mythique Carrefour de l'Arbre. «Ce sera le chaos, a prévenu le rouleur d'Ittigen. Les équipes de ceux qui visent le général voudront se placer pour éviter les problèmes, ceux qui peuvent potentiellement gagner l'étape en feront de même.» Du coup, ça va frotter.

Certains ont remarqué que l'étape en question était quasiment taillée sur mesure pour le Bernois. Ce dernier n'y trouve rien à redire et a même rebondi pour remettre la situation dans son contexte. «Les étapes de pavés font partie intégrante du cyclisme, a-t-il rappelé. Mais ce sera différent de Paris - Roubaix. C'est plus court (ndlr: 155,5 km contre 240 km) et nous ne sommes pas en avril non plus.»

Finalement, la météo pourrait aussi jouer un rôle. «Je ne pense pas qu'un seul gars du peloton ait déjà couru «Roubaix» sous la pluie. On peut avoir trois sortes de courses suivant qu'il fasse beau, que ce soit mouillé par la pluie de la nuit, ou qu'il pleuve, a détaillé Cancellara. Dans ce dernier cas de figure, si tu freines, tu tombes.» Voilà ses adversaires prévenus.

Des vélos adaptés aux terribles pavés

Le cadre des vélos fournis par Trek à ses coureurs est trois centimètres plus long, ce qui offre aux cyclistes un meilleur confort sur les sections pavées. Les jantes sont sensiblement plus épaisses (27 mm) que celles utilisées sur les étapes où l'on roule à 100% sur du bitume. Cancellara et ses coéquipiers n'auront pas besoin d'un temps d'adaptation puisqu'ils utilisent déjà ces montures sur Paris­Roubaix depuis deux ans.

15,4 kilomètres

Entre Ypres et Arenberg - Porte du Hainaut, 15,4 km, divisés en 9 tronçons, se courront sur les pavés de l'Enfer du Nord (Paris-Roubaix). Même si cela ne représente qu'un dixième du parcours total de l'étape d'aujourd'hui, la victoire pourrait bien s'y jouer.

Twitter -> @JPPresslWenger