Cyclisme

22 septembre 2019 17:17; Act: 22.09.2019 18:03 Print

Les Pays-Bas sacrés, la Suisse pas heureuse

par Robin Carrel - Les Néerlandais sont devenus, dimanche à Harrogate (GB), les premiers champions du monde de contre-la-montre par équipes mixtes. Les Suisses, 6es, peuvent avoir des regrets.

storybild

L'équipe des Pays-Bas s'est imposée. (Photo: Twitter UCI)

Une faute?

Lucinda Brand, Riejanne Markus, Amy Pieters, Koen Bouwman, Bauke Mollema et Jos van Emden ont écrit l'histoire. Les Pays-Bas ont, en effet, été les premiers à remporter cette épreuve «new-look» de l'UCI. Ils ont devancé l'Allemagne de 22 secondes et la Grande-Bretagne de 51 secondes. Les Néerlandais avaient déjà gagné le premier titre européen mis en jeu cet été à Alkmaar (PB).

De leur côté, les Helvètes semblaient capables d'aller chercher leur première médaille de ces Mondiaux, dans le Nord de l'Angleterre. Robin Froidevaux, Claudio Imhof et Joel Suter avaient fait un début de course honnête, bouclant la première moitié du travail avec douze secondes de retard sur la Grande-Bretagne, qui a fini «bronzée», et un peu plus de dix sur l'Italie, chocolat. Les filles se sont alors élancées et ont entamé une jolie remontée.

Malheureusement pour elles, Elise Chabbey a été accablée par la malchance. L'ancienne kayakiste a d'abord dû changer de vélo en toute fin de course, avant de se manquer dans un virage peu avant la ligne. Les Helvètes ont lâché une quarantaine de secondes dans l'affaire et perdu toutes leurs illusions d'un podium qui aurait été une bien jolie surprise. La Genevoise a terminé en larmes, s'excusant tant et plus auprès de ses coéquipiers.

«On était bien partie et, franchement, on roulait bien. Marlen Reusser prenait des relais de fou devant et c'était dur de la suivre, a analysé Chabbey. Après, Kathrin Stirnemann a fait de belles descentes et je pense que ça nous a permis d'y gagner beaucoup de temps. Malheureusement, j'ai crevé dans un trou et j'ai dû changer de vélo. Ensuite, dans la dernière ligne droite, je me suis crashé dans la barrière. C'est dommage, parce que je pense qu'on faisait vraiment un joli temps. Mais c'est de bon augure pour les prochains»

Cette première journée de compétition pour les valides a permis de se faire une meilleure idée du circuit final à Harrogate. Outre la pluie battante, qui pourrait bien accompagner les cyclistes toute la semaine, on a pu voir que cette boucle qui sera empruntée sept fois par les professionnels dimanche prochain, fera des dégâts. Des virages compliqués, des relances, quelques gros pourcentages Certains pourraient bien se laisser surprendre.

Ce chrono mixte, le premier dans l'histoire des Championnats du monde, a offert un beau suspense et de nombreux rebondissements, pour le plus grand bonheur d'un public local déjà venu très, très nombreux se masser sur le bord des routes et récompensé par le bronze des leurs. On ne peut que regretter qu'il n'y ait eu qu'une dizaine de pays au départ – dont une équipe du centre mondial du cyclisme d'Aigle – et que, parmi ceux-ci, rares sont ceux qui ont aligné leurs cadors. Ça pourrait bien changer si ce sport devient olympique en 2024...

Cyclisme

(nxp)