BMX

26 juillet 2019 06:37; Act: 26.07.2019 06:37 Print

Toutes les freestyleuses boycotteront les X Games

par Oliver Dufour - Nikita Ducarroz (22 ans) et ses semblables n’iront pas à Minneapolis, début août. La Genevoise explique ce choix.

Nikita Ducarroz rêve des Jeux olympiques sous les couleurs de la Suisse.
Sur ce sujet
Une faute?

Dans les sports «fun», les X Games sont le plus important rendez-vous d’une saison, hormis les JO, pour les disciplines qui ont la chance d’y aller. Le BMX freestyle est de ceux qui y bénéficient d’une belle exposition médiatique. Mais du 1er au 4 août prochain à Minneapolis (USA), les stars féminines boycotteront l’événement.

«On nous a encore proposé une session de démo au lieu d’une compétition», explique Nikita Ducarroz, No 4 mondiale. La Genevoise résidant aux États-Unis, titrée la semaine dernière aux European Series de Châteauroux (F), était invitée avec les autres à offrir un «showcase» de son talent dans le Minnesota. En onze ans d’apparitions, le BMX freestyle féminin n’a jamais eu droit à une épreuve à médailles. Certaines années, il n’y avait même que des sessions d’entraînement.

Sous la conduite de la pionnière américaine Nina Buitrago, les filles se sont donc rebellées. «Nous espérons arriver à faire changer les choses pour les années à venir, souligne Nikita Ducarroz. Aux X Games d’été, il n’y a que le skateboard qui a des épreuves féminines! D’ailleurs, les skateuses avaient aussi fait un boycott (ndlr: en 2005) pour réclamer l’égalité des primes et de la couverture médiatique. Et elles avaient été entendues.»

En attendant pareille fortune, la rideuse s’attaquera ce week-end à l’Occitanie Show de Sérignan (F), où elle compte briller et récolter des points dans l’optique de son rêve olympique sous la bannière suisse, à Tokyo. 

Cyclisme