Cyclisme

20 septembre 2019 06:34; Act: 20.09.2019 09:21 Print

Fesses à l'air: Schurter risque une sanction

Le cycliste a publié une photographie de lui montrant son derrière devant la Maison Blanche alors qu'il était en mission militaire. Il risque une punition.

storybild

Nino Schurter le 21 août 2016 à Rio. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Le cycliste suisse Nino Schurter doit s'attendre à être sanctionné par l'armée suisse suite à la publication d'une photographie, où on le voit montrer ses fesses nues face à la Maison-Blanche. Le champion de VTT était en mission militaire ce jour-là à Washington.

Le sportif grison de 33 ans était «payé et dédommagé» par l'armée, lorsqu'il a posé avec des coéquipiers, pantalon et sous-vêtement baissés, puis diffusé le cliché sur Instagram, explique vendredi Daniel Reist, porte-parole de l'armée, dans les journaux du groupe de presse Tamedia.

«Le commandant de M. Schurter traitera l'affaire d'une manière proportionnée et disciplinairement», ajoute le porte-parole. Le cycliste risque une réprimande, poursuit Daniel Reist. «La punition est à la discrétion du commandant et n'est pas publique».

«Postérieurs blancs pour la Maison-Blanche»

Nino Schurter et ses coéquipiers Florian Vogel et Lars Forster, ainsi que le mécanicien Kurt Gross, faisaient une escale à Washington pour se rendre à la finale de la coupe du monde de VTT en Virginie-Occidentale, lorsque le cliché a été pris. En le publiant, le champion grison avait écrit la légende «postérieurs blancs pour la Maison-Blanche», en liant le message au compte officiel du président américain Donald Trump. L'image a depuis lors été effacée de son profil Instagram.

«La photographie a été prise spontanément», a expliqué Nino Schurter au «Blick». «L'Amérique est un pays magnifique et j'adore y voyager», a-t-il ajouté.

Cyclisme

(afp)