Tour de France

06 juillet 2012 13:31; Act: 06.07.2012 18:57 Print

Peter Sagan dépose même les rois du sprint

par Oliver Dufour, Metz - Le Slovaque a fait une nouvelle démonstration d’aisance vendredi, lors de la 6e étape du Tour de France. Fabian Cancellara a bouclé son 7e jour en jaune.

storybild

Peter Sagan a remporté vendredi sa troisième étape de l'édition 2012 du Tour en singeant "L'incroyable Hulk".

Sur ce sujet
Une faute?

On savait que Peter Sagan était un redoutable finisseur. On savait qu’il pouvait s’imposer sur presque tous les terrains. Mais il manquait à «Tourminator» une véritable démonstration de force, face aux meilleurs sprinters de la planète, sur une route complètement plane. C’est désormais chose faite. Dans le final de l’épreuve du jour entre Epernay et Metz, Peter Sagan a bien dévoilé sa force brute. A l’image du héros de BD «L’incroyable Hulk», qu’il a imité au moment de franchir la ligne d’arrivée.

Toujours aussi facile

D’aucuns mettront le doigt sur l’absence dans ce sprint de Mark Cavendish, bloqué derrière une chute collective qui a scindé le peloton en deux à 26km du but. Mais à voir l’aisance avec laquelle Sagan a réglé le sort des spécialistes André Greipel (déjà deux fois vainqueur d’étape) et Matthew Goss, qui ont complété le podium, il est à imaginer qu’il aurait su tenir tête au champion du monde aussi. «J’ai pris la roue de Greipel, a décrit le porter du maillot vert. C’était la meilleure à prendre. Ainsi j’étais sûr de ne pas me faire remonter par un autre.»

Trois c’est assez?

Il s’agit déjà du troisième succès d’étape pour le Slovaque de 22 ans sur le Tour de France, lui qui y participe pour la toute première fois. Des victoires qui lui permettent de s’envoler en tête du classement par points provisoire. Avec 209 points, il compte 31 longueurs d’avance sur son dauphin, Matt Goss. «Au pays, un journaliste m’a dit: ‘cinq victoires en Californie, quatre en Suisse, est-ce que trois en France ça te suffit?’ J’ai répondu oui, parce que je ne m’y attendais pas. Mais au fond, pourquoi pas plus?» Le ferrailleur de Zilina n’a sans doute pas fini d’étonner son monde sur la Grande Boucle.

Maudites chutes

La course a une nouvelle fois été marquée par d’importants accidents. Dès le 35 kilomètre, une chute a impliqué plusieurs coureurs, dont Westra, Gesink, Gutierrez, Valverde, Boeckmans et Greipel. Sans mal. Ce qui n’a pas été le cas dans le fameux chaos qui a fait mal à plusieurs coureurs de pointe, dont Hunter, Hesjedal, Boasson Hagen, Schleck, Voeckler et Cavendish. Tous ne sont pas tombés, mais ils ont perdu des minutes précieuses dans l’aventure. Moins chanceux, le Néerlandais Wouter Poels, l'Espagnol Mikel Astarloza, l'Italien Davide Vigano et l'Américain Tom Danielson ont dû abandonner.

Cancellara 28 fois en jaune

Pour sa part, Fabian Cancellara a bénéficié de la chance qui protège souvent le porteur du maillot jaune pour éviter la casse et s’offrir un 28e et sans doute dernier jour dans la peau du leader, avant les deux étapes de montagne du week-end. «Je suis passé à deux millimètres de cette chute avant l’arrivée. J'ai eu la chance. Après, c'était le bazar. Je suis désolé pour les victimes, mais ça fait partie de notre sport, c'est comme ça.» «Spartacus» s’est aussi montré admiratif de la performance de Peter Sagan. «C'est un génie du vélo!, a-t-il confirmé. Il va encore gagner une ou deux étapes avant la fin.»

Résultats

Tour de France. 6e étape, Epernay - Metz, 207,5 km: 1. Peter Sagan (Slq/Liquigas) 4h37'00 (44,404 km/h). 2. André Greipel (All). 3. Matthew Goss (Aus). 4. Kenny van Hummel (PB). 5. Juan José Haedo (Arg). 6. Greg Henderson (NZ). 7. Alessandro Petacchi (It). 8. Luca Paolini (It). 9. Daryl Impey (AdS), tous m.t. 10. Brett Lancaster (Aus) à 4''.

11. Sébastien Hinault (Fr). 12. Roy Curvers (PB). 13. Julien Simon (Fr). 14. Cadel Evans (Aus). 15. Bernhard Eisel (Aut). 16. Vincenzo Nibali (It). 17. Marco Marcato (It). 18. Andreas Klöden (All). 19. Samuel Sanchez (Esp). 20. Nicolas Roche (Irl). 21. Bradley Wiggins (GB).

Puis: 37. Fabian Cancellara (S). 38. Sylvain Chavanel (Fr). 46. Levi Leipheimer (EU). 51. Denis Menchov (Rus). 54. Ivan Basso (It). 57. Michael Schär (S), tous m.t. 80. Michele Scarponi (It) à 2'09. 82. Fränk Schleck (Lux). 101. Alejandro Valverde (Esp). 106. Tony Martin (All), tous m.t. 110. Robert Gesink (PB) à 3'31. 113. Michael Albasini (S) à 4'53. 123. Mark Cavendish (GB) à 6'02. 161. Alexander Vinokurov (Kaz) à 13'24. 181. Ryder Hesjedal (Can), m.t. 194 au départ, 190 classés. Abandons: Mikel Astarloza (Esp), Davide Vigano (It), Tom Danielson (EU), Wouter Poels (PB).

Classement général: 1. Cancellara (RadioShack) 29h22'36. 2. Wiggins à 7''. 3. Chavanel, m.t. 4. Tejay van Garderen (EU) à 10''. 5. Menchov à 13''. 6. Evans à 17''. 7. Nibali à 18''. 8. Sagan à 19''. 9. Klöden, m.t. 10. Maxime Monfort (Be) à 22''.

11. Rein Taaramae (Est), m.t. 12. Marcato à 23''. 13. Vladimir Gusev (Rus) à 24''. 14. Haimar Zubeldia (Esp), m.t. 15. Nicolas Roche (Irl) 0:25. 16. Michael Rogers (Aus), m.t. 17. Jürgen Van den Broeck (Be) à 28''. 18. Basso à 29''. 19. Eduard Vorganov (Rus) à 35''. 20. Samuel Sanchez (Esp) à 40''.

Puis: 22. Leipheimer à 45''. 34. Valverde à 2'40. 36. Scarponi à 2'42. 37. Schleck à 2'43. 46. Schär à 3'50. 51. Gesink à 4'13. 85. Albasini à 9'56. 108. Hesjedal à 13'38. 128. Cavendish à 15'54. 142. Vinokurov à 18'44. 151. Martin à 19'47.

Classements annexes (général). Points: 1. Sagan 209 pts. 2. Goss 178. 3. Greipel 167. Montagne: 1. Michael Morkov (Dan/Saxo Bank) 9 pts. 2. Ivan Basso (It) 2. 3. Sagan 2. Equipes: 1. Sky 88h08'22. 2. RadioShack à 4''. 3. BMC à 6''. Jeunes: 1. Van Garderen (BMC) 29h22'46. 2. Sagan à 9''. 3. Taaramae à 12''.