Cyclisme

19 juin 2011 17:41; Act: 19.06.2011 21:45 Print

Quatre sacrées secondes

par Oliver Dufour, Schaffhouse - Cunego a perdu le Tour de Suisse sur le fil au profit de Leipheimer. Cancellara a dompté le chronomètre.

storybild

Le Tour de Suisse.

Sur ce sujet
Une faute?

La 75e édition a tenu ses promesses jusqu’au passage du dernier concurrent à Schaff­house. Pour 4 secondes seulement, Damiano Cunego a cédé le maillot jaune qu’il portait depuis lundi dernier. Levi Leip­heimer s’est montré trop fort pour l’Italien dans l’exercice du contre-la-montre, dont il a signé le 3e temps, contre le 39e  à son rival. Sans avoir rien montré durant la semaine, l’Américain a donc remporté ce Tour grâce à sa constance. «Une grande fierté, car c’était très dur», a-t-il commenté.
Les trois directeurs de la course – Kurt Betschart (technique), Rolf Huser (économique) et Beat Zberg (sportif) – espéraient un succès de Fabian Cancellara dans l’ultime ­étape. Ils ont été exaucés. «Spartacus» a tout misé sur ce «chrono», lui qui n’avait «pas levé son cul pour chercher une échappée de la semaine», selon l’ancien coureur Alex Zülle, dernier vainqueur suisse de la course avant lui. Pour le Bernois, ce dernier test était important avant le Tour de France (2-24 juillet). Un autre Suisse, Mathias Frank, s’est illustré en finissant 12e. Il remonte au 6e rang du général.
Spectaculaire et riche en surprises, ce Tour de Suisse aura toutefois été terni par l’accident de Juan Mauricio Soler, jeudi dans la 6e étape. Hier, le Colombien était toujours stabilisé dans un coma artificiel. «Il a bien réagi à la baisse de médication, mais la prudence s’impose, a relayé Beat Zberg. Il est encore trop tôt pour faire des affirmations.»

(afp)