Cyclisme

13 septembre 2019 17:58; Act: 13.09.2019 19:02 Print

Rémi Cavagna gagne sur fond de polémique

Le Français a remporté la 19e étape de la Vuelta. Mais la course a été marquée par le forcing de l'équipe Movistar après la chute du leader Roglic.

storybild

Les Movistar ont accéléré la cadence après la chute de Primoz Roglic. Pas très fair-play! (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Rémi Cavagna (Deceuninck-Quick Step) a remporté en solitaire la 19e étape du Tour d'Espagne vendredi à Tolède, où le Slovène Primoz Roglic a conservé son maillot rouge à deux jours de l'arrivée, malgré une chute et une passe d'armes controversée avec l'équipe Movistar. Parti seul à 25 km de l'arrivée, le rouleur français (24 ans) a fait parler sa puissance pour se présenter seul sur les rampes pavées menant jusqu'à la vieille ville de Tolède et décrocher la plus belle victoire de sa jeune carrière.

Sur ses talons, les favoris sont arrivés groupés en dépit d'une vive polémique en cours d'étape: Roglic (Jumbo-Visma) ayant chuté à 60 km de l'arrivée, l'équipe Movistar de ses dauphins Alejandro Valverde et Nairo Quintana a soudain accéléré, rompant avec les usages en vigueur dans le peloton et piégeant le leader. La formation espagnole s'est néanmoins relevée par la suite alors que le maillot rouge tentait de revenir dans l'abri des voitures suiveuses.

Frankiny concède un quart d'heure

Côté suisse, le Valaisan Steve Morabito a terminé 58e de cette étape à 1'25'' de Cavagna. L'Argovien Silvan Dillier (63e) a concédé 1'47'', alors que Kilian Frankiny (122e) - l'autre Valaisan du peloton - a accusé un passif de plus d'un quart d'heure. Au classement général, Morabito est 75e, Dillier 86e et Frankiny toujours 20e, malgré son passage à vide du jour.

La 20e et avant-dernière étape de cette Vuelta, samedi, devrait être le juge de paix de l'épreuve avant la traditionnelle parade prévue dimanche dans les rues de Madrid. Le dénouement du Tour d'Espagne pourrait se jouer sur les cinq cols au programme, dont deux de première catégorie et une montée finale inédite vers le plateau de Gredos.

Cyclisme

(Sport-Center/afp)