Cyclisme

24 juin 2015 18:26; Act: 24.06.2015 19:31 Print

Silvan Dillier champion suisse du clm

L'Argovien est le nouveau champion de Suisse du contre-la-montre. Il s'est imposé mercredi au Chalet-à-Gobet, tenant son rang de favori en l'absence de Cancellara et Küng.

storybild

Silvan Dillier a été sacré mercredi. (Photo: Keystone/Jean-christophe Bott)

Sur ce sujet
Une faute?

Débarrassé des deux meilleurs rouleurs suisses du moment - Cancellara se ménage en vue du Tour de France, Küng est en convalescence après sa chute sur le Giro -, Silvan Dillier avait le champ libre pour s'imposer, lui qui se débrouille aussi très bien dans l'effort solitaire. Le coureur de la formation BMC ne s'est donc pas fait prier pour rafler son premier titre national parmi l'élite, une année après avoir été justement devancé par Cancellara et Küng à Roggliswil (LU).

Cette victoire s'inscrit dans la suite logique de la carrière de Silvan Dillier qui, à 24 ans, incarne l'une des valeurs les plus sûres pour l'avenir du cyclisme helvétique. L'Argovien franchit pas à pas les paliers, comme en témoigne ses titres de champion de Suisse du contre-la-montre chez les M19 (2008), les M23 (2010 à 2012) et, désormais, au sein de l'élite.

«C'est une belle évolution, mais je compte bien ne pas en rester là», a affirmé celui qui commence aussi à s'illustrer sur la scène internationale, comme l'a montré par exemple sa 12e place dimanche dernier à Berne sur le contre-la-montre final du Tour de Suisse. Mercredi sur les hauteurs de Lausanne, à l'issue d'un parcours en deux boucles (39,4 km au total), le natif de Baden a écrasé la concurrence avec 1'15 d'avance sur le Thurgovien Reto Hollenstein (IAM) et 1'17 sur le Valaisan Steve Morabito (FDJ).

«Le parcours était vallonné et il n'était pas facile de maintenir l'allure. Mais il correspondait parfaitement à mes qualités», a reconnu Silvan Dillier.

Une épreuve désertée

Même si la victoire de l'Argovien ne souffre aucune discussion, il faut néanmoins souligner que la concurrence était relativement faible. Outre les absences de Cancellara et Küng, de nombreux autres ténors du cyclisme helvétique avaient choisi de zapper ce chrono, histoire de se ménager avant le Tour de France.

Les Martin Elmiger, Danilo Wyss et autre Mathias Frank n'auraient sans doute pas pu battre Silvan Dillier, mais leur présence aurait donné plus de relief à cette course qui, dans la catégorie élite internationale, n'a réuni que... sept participants.

Les championnats nationaux reprendront ce week-end à Steinmaur (ZH) pour les courses en ligne. Parmi les huit épreuves au programme, l'épreuve masculine élite se déroulera dimanche dès 13h, sur un circuit de 24 km à parcourir à huit reprises (192 km). Avec, cette fois-ci au départ, les meilleurs coureurs suisses du moment.

Cela sera l'occasion pour Silvan Dillier de doubler la mise, ce qui n'a encore jamais été réussi la même année dans des championnats de Suisse. «J'aurai à coeur de briller, et d'autant plus que la course se déroulera près de chez moi. Et comme je ne serai pas ensuite sur le Tour de France, je pourrai tout donner sans arrière-pensées», a promis celui qui ne reprendra la compétition qu'au Tour de Pologne (2-8 août), avant de se remettre à la piste - où il a commencé sa carrière - pour préparer les JO 2016 de Rio.

(ats)