Cyclisme

11 juillet 2019 18:27; Act: 11.07.2019 19:37 Print

Teuns s'impose, Thomas frappe fort

par Robin Carrel, Champagney - Le Belge a remporté la première étape montagneuse du Tour de France à La Planche-des-Belles-Filles, où le tenant du titre a montré sa force.

storybild

Dylan Teuns a lâché Giulio Ciccone pour la victoire de l'étape. L'Italien se consolera avec le maillot jaune. (Photo: Reuters)

Sur ce sujet
Une faute?

Geraint Thomas est peut-être bien le favori principal à sa propre succession. Le Gallois a démontré qu'il n'avait rien perdu de sa puissance, en réglant le groupe des favoris au bout des 800 mètres non-asphaltés du col de la Haute-Saône. Le coureur Ineos a même décroché son coéquipier Egan Bernal, qui lui a cédé 12 secondes. Thibaut Pinot, «à la maison», a quant à lui fini juste derrière Thomas.

Nairo Quintana, 7e de l'étape, a, une fois n'est pas coutume, tenu son rang. Le Colombien a terminé sur les talons de Thomas et semble en forme ascendante. Deux secondes derrière lui, on a retrouvé un wagon d'outsiders contenant Emanuel Buchmann, Jakob Fuglsang, Mikel Landa et Richie Porte.

Ciccone en jaune

Au classement général, c'est l'Italien Giulio Ciccone, meilleur grimpeur du dernier Giro, qui a pris les commandes. Le coureur Trek a chipé le maillot jaune au Français Julian Alaphilippe pour simplement 6 secondes. Ce dernier a fini 2e du groupe des favoris à la surprise générale, mais cet effort stupéfiant n'a pas été suffisant. L'étape est revenue au Belge Dylan Teuns (Bahrain-Merida), le plus fort des fuyards de la matinée.

La première vraie victime de cette terrible montée a été Romain Bardet. Le Français a été lâché dans le dernier kilomètre et a perdu près d'une minute et 30 secondes dans l'affaire. Un sacré coup dur pour celui qui avait fini deux fois 2e de la Grande Boucle dans le passé et qui était très ambitieux sur une édition 2019 très montagneux.

Echappés bredouilles

Une grosse échappée s'est formée tôt dans l'épreuve. Parmi les 17 fuyards, on a noté la présence des costauds Serge Pauwels, Natnael Berhane, Thomas De Gendt, Tim Wellens, Ciccone, Teuns ou encore Nils Politt, mais aussi du surprenant sprinter André Greipel, alias le «Gorille». L'Allemand a logiquement été le premier distancé, mais avait ainsi une grosse avance sur le gruppetto. Ils ont compté jusqu'à 8 minutes de bonus par rapport aux leaders. Un écart suffisant finalement, pour permettre un changement de leader.

Après les premières émotions en montagnes de jeudi, les sprinters vont reprendre la main, vendredi. La plus longue étape de la Grande Boucle va mener le peloton de Belfort à Chalon-sur-Saône, sur la bagatelle de 230 kilomètres. Les seules difficultés de la journée seront placées dans la première moitié de cette 7e levée. Pour la victoire, après un virage presque à angle droit à 1600 mètres du but, les funambules des derniers hectomètres auront une belle et large route pour s'expliquer le long de la Saône.

Cyclisme

(nxp)

Les commentaires les plus populaires

  • Duvent le 11.07.2019 19:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Merci d'avance ......

    Merci à tous les coureurs qui empêcheront un français de gagner le Tour de France. Sinon on aura droit au cocorico pendant 6 mois !

  • Serge Ravy le 11.07.2019 21:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    vélo électrique

    Bardet avait oublié son vélo avec un moteur dedans comme cela lui est déjà arrivé l'année dernière. Vive Thomas et allez Pinot

  • Ouèsava le 11.07.2019 20:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Franchement

    Cette fin d'étape était complètement démente. Je ne comprends pas qu'on emmène un peloton de vélos de course sur route dans un coin pareil. C'est fait pour des VTTs, et encore... Ça vous viendrait à l'idée de remonter une piste de ski avec votre vélo de route ?

Les derniers commentaires

  • Serge Ravy le 11.07.2019 21:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    vélo électrique

    Bardet avait oublié son vélo avec un moteur dedans comme cela lui est déjà arrivé l'année dernière. Vive Thomas et allez Pinot

  • Ouèsava le 11.07.2019 20:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Franchement

    Cette fin d'étape était complètement démente. Je ne comprends pas qu'on emmène un peloton de vélos de course sur route dans un coin pareil. C'est fait pour des VTTs, et encore... Ça vous viendrait à l'idée de remonter une piste de ski avec votre vélo de route ?

    • Myal le 11.07.2019 21:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Ouèsava

      Ben au moins ça fait un peu de spectacle ! du moment que l'on ne mets pas en danger les coureurs, je trouve ça bien ..car d'habitude la première semaine c'est franchement barbant.

  • Duvent le 11.07.2019 19:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Merci d'avance ......

    Merci à tous les coureurs qui empêcheront un français de gagner le Tour de France. Sinon on aura droit au cocorico pendant 6 mois !

    • Louis-Paul Fafaralar le 11.07.2019 20:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Duvent

      Bon en même temps, quel coureur Français pourrait être sur le podium à l'arrivée aux Champs Elisée... Aucun....

    • Dd66 le 11.07.2019 20:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Duvent

      change de chaine et regarde la tsr et le tour de suisse au lieu de dire des Aneries.

    • Myal le 11.07.2019 21:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Dd66

      Le TDF est aussi,surtout, sur la TSR.. et heureusement ! les 2 commentateurs sont vraiment trop bien et je préfère de loin le regarder la TSR que sur une autre chaîne.

    • Jean Deliever le 11.07.2019 22:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Duvent

      Bravooo