Tour de France

26 juillet 2014 17:54; Act: 26.07.2014 18:32 Print

Tony Martin remporte le contre-la-montre

L'Allemand Tony Martin a remporté la 20e et avant-dernière étape du Tour de France, un contre-la-montre individuel de 54 kilomètres couru samedi de Bergerac à Périgueux.

Voir le diaporama en grand »
27.07 L'Italien Vincenzo Nibali, alias le «Requin» de Messine, a ramené le maillot jaune du Tour de France à Paris, jusqu'aux Champs-Elysées. Le champion d'Italie, au-dessus du lot en ce mois de juillet plutôt pluvieux, a battu Jean-Christophe Péraud (à gauche) et Thibaut Pinot, les premiers Français à monter sur le podium final depuis 1997. 27.07 Le champion d'Italie Vincenzo Nibali a enlevé dimanche à Paris le Tour de France et intégré le cercle fermé des coureurs vainqueurs des trois grands tours. Au classement final, après plus de 3650 kilomètres, Nibali a devancé Jean-Christophe Péraud et Thibaut Pinot, les premiers Français à monter sur le podium final depuis 1997. 27.07 La 21e et dernière étape est revenue à l'Allemand Marcel Kittel (Giant) qui a enlevé au sprint son quatrième succès depuis le départ. 26.07 L'Allemand Tony Martin a remporté la 20e et avant-dernière étape du Tour de France, un contre-la-montre individuel de 54 kilomètres couru samedi de Bergerac à Périgueux. L'Italien Vincenzo Nibali (Astana), quatrième de l'étape, a conforté son maillot jaune de leader à la veille de l'arrivée à Paris. Jean-Christophe Péraud s'est assuré la deuxième place du classement général devant... ... un autre Français, Thibaut Pinot, lui aussi présent sur le podium. 25.07 La pluie a compliqué la progression du Tour de France dont la 19e étape a été remportée vendredi à Bergerac par Ramunas Navardauskas, premier Lituanien vainqueur dans la Grande Boucle. 22.07 L'Australien Michael Rogers (Tinkoff) a remporté la 16e étape du Tour de France, mardi, à Bagnères-de-Luchon, dans la première des trois journées pyrénéennes. 21.07 Le maillot jaune Vincenzo Nibali s'offre un petit déjeuner à ses couleurs lors de la deuxième journée de repos 20.07 Le sprinter norvégien Alexander Kristoff a remporté une deuxième victoire personnelle sur ce Tour à Nîmes. 19.07 La 14e étape, la deuxième disputée dans les Alpes, a été remportée par le Polonais Rafal Majka, au terme d'une échappée au long cours. 18.07 Le maillot jaune a encore conforté son avance au classement général de la Grande Boucle. Vincenzo Nibali a remporté en solitaire la 13e étape, la première dans les Alpes, vendredi à Chamrousse. 17.07 Le Norvégien Alexander Kristoff (Katusha) a remporté au sprint la 12e étape du Tour de France, jeudi à Saint-Etienne, devant le Slovaque Peter Sagan et le Français Arnaud Démare. 16.07 Deux jours après avoir porté le maillot jaune, le Français Tony Gallopin (Lotto) a remporté la 11e étape, disputée entre Besançon et Oyonnax. Une première victoire sur la Grande Boucle pour lui. 15.07 Fabian Cancellara a jeté l'éponge lors du jour de repos, mardi. Le Bernois désire se concentrer sur d'autres courses. 14.07 Le champion d'Italie Vincenzo Nibali a remporté un deuxième succès en terminant en solitaire la 10e étape à La Planche des Belles Filles. Il a du même coup récupéré le maillot jaune, laissé la veille au Français Tony Gallopin. 13.07 L'Allemand Tony Martin a remporté en solitaire la 9e étape disputée entre Gérardmer et Mulhouse. 13.07 Le Français Tony Gallopin, arrivé dans un groupe intercalé avec plusieurs minutes d'avance sur le peloton, s'est offert le droit de vivre le 14 juillet en jaune. 12.07 Blel Kadri a remporté en solitaire la 8e étape, samedi, au-dessus de Gérardmer. Il a ainsi offert une première victoire pour la France depuis le départ. 11.07 L'Italien Matteo Trentin (à droite) a remporté la 7e étape du Tour de France, vendredi à Nancy, devant le Slovaque Peter Sagan (à gauche), battu de très peu. 10.07 L'Allemand Andre Greipel a remporté au sprint jeudi la 6e étape qui se courait entre Arras et Reims, sur 194km. 09.07 Le Néerlandais Lars Boom a remporté mercredi la 5e étape du Tour de France, celle des pavés de Paris-Roubaix, mercredi à Arenberg. 09.07 Le Britannique Christopher Froome, vainqueur de l'édition 2013 du Tour, a jeté l'éponge après avoir chuté une seconde fois mercredi. 09.07 Après une première chute après 30 kilomètres, Froome a chuté une nouvelle fois au 85e kilomètre de cette étape longue de 152,5 kilomètres, et a été apparemment touché au bras droit. Visiblement accablé, il a fini par monter à l'arrière d'une voiture de son équipe. 09.07 Les organisateurs ont annoncé le retrait de deux des neuf secteurs pavés du parcours de la 5e étape, entre la ville belge d'Ypres et Arenberg dans le nord de la France, en raison du mauvais temps. 08.07 Vainqueur à Villeneuve d'Ascq au terme de la 4e étape, Marcel Kittel a déjà signé son troisième succès depuis le départ. 08.07 La 4e étape a été marquée en son début par la chute du vainqueur 2013, Christopher Froome (Sky). Le Britannique a été contusionné sur le côté gauche. Il se plaignait aussi du poignet droit. 08.07 Le cycliste luxembourgeois Andy Schleck a renoncé à prendre le départ de la 4e étape de la Grande Boucle en raison d'une blessure au genou droit contractée la veille lors d'une chute. 07.07 L'Allemand Marcel Kittel (Giant), sprinter le plus rapide du peloton, a remporté au sprint la 3e étape du Tour de France, lundi à Londres, son deuxième succès depuis le départ. 06.07 Vincenzo Nibali, alias le Requin de Messine, a fait main basse sur la seconde étape du Tour de France, disputée sur 201 km entre York et Sheffield, en Angleterre. Le champion d'Italie a du même coup endossé la tunique de leader. 06.07 Blessé la veille à l'épaule droite après une chute, le Britannique Mark Cavendish a renoncé à prendre le départ dimanche, à York. 05.07 L'Allemand Marcel Kittel a remporté la première étape du Tour de France, qui a débuté en Grande-Bretagne. Parmi les spectateurs, Kate Middleton et son époux le prince William ne sont pas passés inaperçus. Ils étaient accompagnés du prince Harry. Les spectateurs n'ont pas hésité à se grimer.

Sur ce sujet
Une faute?

Deux Français, dans l'ordre Jean-Christophe Péraud et Thibaut Pinot, ont pris place sur le podium du Tour de France derrière l'Italien Vincenzo Nibali après la 20e et avant-dernière étape gagnée par l'Allemand Tony Martin, samedi à Périgueux.
A la veille d'une étape qui s'annonce comme une formalité pour rejoindre Paris, le contre-la-montre, long de 54 kilomètres, a condamné l'Espagnol Alejandro Valverde.

Tout près de la deuxième place (à 15'') au départ de Bergerac, il a peiné au point de lâcher plus de deux minutes à Péraud après plus d'une heure d'efforts sur les routes rugueuses du Périgord.

Le Français a pleuré d'émotion après l'arrivée. A 37 ans, l'ingénieur (chez Areva), médaillé d'argent de VTT aux JO de Pékin, a réalisé l'exploit d'une carrière entamée sur le tard, en 2010 seulement.

Nibali, 4e de l'étape à 1'58'' de Martin, a sécurisé sa position en tête du classement.

Le Sicilien, en passe de devenir le premier coureur de son pays à gagner le Tour depuis Marco Pantani en 1998, a augmenté sa confortable marge.

Péraud, qui a gagné un rang, est désormais pointé à 7'52'' de l'Italien. Pinot (3e à 8'24'') a reculé d'un cran mais a gardé sa place sur le podium, l'essentiel pour lui et son équipe, d'autant qu'il a aussi fait sien le maillot blanc de meilleur jeune.

Péraud a crevé

«Yvon Madiot (directeur sportif) m'a un peu bluffé. Il me faisait croire que Valverde était à 15 secondes. J'ai tout donné, à la fin je n'en pouvais plus», a raconté le grimpeur franc-comtois (24 ans) à qui Péraud avait serré la main avant le départ.

«Il m'a dit que ce serait bien qu'on soit tous les deux sur le podium. Maintenant, c'est fait et j'ai du mal à réaliser», a ajouté Thibaut Pinot.

L'Américain Tejay Van Garderen a repris pour sa part la 5e place à l'espoir français Romain Bardet, pour seulement 2 secondes. Bardet a payé au prix fort un changement de vélo dans le final à cause d'une crevaison.

Péraud, lui aussi, a été retardé par une crevaison. Mais le doyen de l'équipe AG2R La Mondiale (37 ans), 7e de l'étape, a distancé finalement Pinot de 45 secondes.

Le match, qui devait être très indécis pour les deux places sur le podium à côté de Nibali, a pris très vite tournure. Dès lors que Valverde est apparu fatigué, usé par trois semaines de course, dans la continuité de sa lassitude visible dans les deux dernières étapes des Pyrénées au Pla d'Adet puis à Hautacam.

Le champion d'Espagne du contre-la-montre, qui rêvait à 34 ans d'accéder enfin au podium sur les «Champs», a lâché du lest dès les premiers kilomètres. Il est passé au premier pointage intermédiaire (Km 19) à plus d'une minute de Péraud.

Le suspens n'a été que brièvement relancé par la crevaison de Péraud, sous la menace de Pinot. Il a culminé, en revanche, pour Bardet, qui a défendu d'arrache-pied son avance (2'07'') sur Van Garderen.

Depuis Virenque

Le jeune Auvergnat (23 ans), qui dispute son deuxième Tour seulement, a toutefois pris date sur l'avenir avec cette très prometteuse sixième place.

Sauf accident, Péraud et Pinot seront donc les premiers Français à grimper sur le podium final des Champs-Elysées depuis le siècle précédent. Il faut remonter à Richard Virenque, deuxième du Tour 1997 derrière l'Allemand Jan Ullrich (à 9'09''), pour trouver trace d'un coureur du pays-hôte dans les trois premiers. Une autre époque, un an avant le scandale de dopage (affaire Festina) qui allait bouleverser durablement le cyclisme.

Sur les 54 kilomètres reliant les deux principales villes de la Dordogne, Tony Martin a bouclé le parcours à 48,8 km/h de moyenne.

Triple champion du monde de la discipline, l'Allemand de 29 ans a enlevé son quatrième succès dans le Tour de France, son deuxième depuis le départ du Yorkshire après sa victoire acquise au bout d'une longue échappée à Mulhouse (9e étape).

L'Allemand avait déjà gagné deux contre-la-montre du Tour, en 2011 (à Grenoble) et en 2013 (au Mont-Saint-Michel) avant de s'imposer dans le Périgord.

«Je me sentais bien, je pensais être plus fatigué», a déclaré le vainqueur du jour. «Ma victoire à Mulhouse (10e étape) m'a enlevé un peu de pression. Je me suis concentré à fond sur cette étape. Hier (vendredi), j'en ai gardé un peu sous la pédale en pensant à ce chrono».

La dernière étape, d'habitude sans conséquence sur le classement général, se court dimanche sur 137,5 kilomètres entre Evry et Paris. L'arrivée est jugée depuis 1975 sur les Champs-Elysées.

Tour de France. 20e étape, contre-la-montre Bergerac - Périgueux, 54 km:

1. Tony Martin (All/Omega Pharma)

2. Tom Dumoulin (PB) à 1'39''

3. Jan Barta (Tch) à 1'47''

4. Vincenzo Nibali (It) à 1'58''

Puis:

7. Jean-Christophe Péraud (Fr) à 2'27''

12. Thibaut Pinot (Fr) à 3'12''

Classement général:

1. Vincenzo Nibali (It/Astana)

2. Jean-Christophe Péraud (Fr) à 7'52''

3. Thibaut Pinot (Fr) à 8'24''

(ats)