Cyclisme - Tour des Flandres

31 mars 2011 22:30; Act: 31.03.2011 22:56 Print

Tous contre «Spartacus» en Belgique

par Jean-Philippe Pressl-Wenger - Fabian Cancellara fera office de grand favori, dimanche, au départ du 95e Tour des Flandres. Mais Tom Boonen veut sa revanche.

storybild

Fabian Cancellara sera le grand favori à sa propre succession dimanche au départ de Bruges. (Photo: Keystone)

Une faute?

Le puissant rouleur d’Ittigen devra assumer, une fois encore, le statut d’homme à battre. Les dix-huit collines qui jalonnent le parcours flandrien, le long duquel le public est attendu en masse (800 000 spectateurs selon les estimations), sera le théâtre d’une nouvelle bataille entre les Belges, Boonen, Devolder, Gilbert en tête, et «Spartacus».

Louanges d'adversaires

Depuis son éblouissante victoire dans le Grand Prix E3, samedi dernier à Harelbeke, rien ne semble pouvoir arrêter Fabian Cancellara. Même ses adversaires, à l’image de Stijn Devolder, lui tressent des couronnes: «J’ai pu vivre de près la remontée de Fabian. Ce que j’ai vu est encore plus impressionnant que ce qu’il a montré l’an dernier en remportant le Tour des Flandres et Paris-Roubaix», a osé le champion de Belgique sur route.

Cancellara se sait en forme, prêt à batailler sur les 258 km qui mèneront les coureurs de Bruges à Ninove (ouest de Bruxelles). Un homme au moins va tenter de lui mener la vie dure, Tom Boonen, vainqueur de l’épreuve en 2005 et 2006. Le Belge, leader de l’équipe Quick Step, est attendu par tout un peuple, qui rêve de voir un des siens s’imposer. Boonen a deux comptes à régler avec Cancellara: la victoire du Bernois dans l’édition 2010 du «Ronde» et la manière avec laquelle «Cance» l’avait déposé, à 40 km du vélodrome de Roubaix, avant de s’adjuger «L’Enfer du Nord» pour la 2e fois de sa carrière.

(jpw)