Cyclisme

09 juin 2011 11:00; Act: 09.06.2011 11:21 Print

Un Tour de Suisse trop dur pour Cancellara?

Pour sa 75e édition, le Tour de Suisse, qui débute samedi à Lugano par un contre-la-montre, propose un parcours fort montagneux.

storybild

Le 21 juin 2009, Fabian Cancellara est sur le point de remporter la dernière étape du Tour de Suisse. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Vainqueur en 2009, Fabian Cancellara devrait buter sur les contreforts alpins. La meilleure carte helvétique pourrait bien être Michael Albasini pour ce Tour de Suisse 2011 qui débute samedi à Lugano (TI). Mais le Thurgovien peut-il lutter face aux frères Andy et Frank Schleck, à Andreas Klöden ou à Chris Horner ?

Sans doute, Cancellara endossera-t-il le premier maillot jaune samedi en fin d'après-midi au terme des 7 km du contre-la-montre d'ouverture mais il devrait le céder dès le lendemain sur la route de Crans-Montana avec un premier passage sur le toit du Tour - sommet du col du Nufenen (2478 m) - et une montée sévère vers Vermala où sera jugée l'arrivée dans la station valaisanne, unique étape romande d'un Tour national très oriental...

Albasini pourrait viser une victoire dans un grand tour. Le Thurgovien a donné un signe dimanche avec sa victoire à Gippingen. Il encaisse mieux la haute-montagne que Cancellara, qu'il avait battu au sprint à Serfaus il y a deux ans. Douzième en 2008 et onzième en 2009, Albasini aura besoin du soutien de l'équipe HTC qui aligne également deux sprinters hors-classe: Mark Cavendish et Matthew Goss, vainqueur de Milan - San Remo.

Pour les coureurs suisses, la concurrence étrangère sera relevée. L'équipe Leopard débarque avec le vainqueur sortant, Frank Schleck mais aussi le troisième de l'an dernier, le Danois Jacob Fuglsang. Elle aligne également l'Allemand Linus Gerdemann, tout récent vainqueur du Tour du Luxembourg. Le mystère demeure autour d'Andy Schleck. Les grands rivaux des Leopard seront à chercher au sein d'une redoutable équipe RadioShack. Elle sera emmenée par un Chris Horner qui ne semble pas ressentir le poids des années. A 39 ans, il s'est imposé de manière convaincante dans le Tour de Californie. Alors qu'il était encore presque inconnu, il avait remporté une étape du Tour de Suisse à Arosa en 2005.

(ats)