Dopage

24 février 2020 10:30; Act: 24.02.2020 10:30 Print

Un médecin suisse sous enquête

Un docteur bernois serait impliqué dans le scandale de dopage «Aderlass». L'ancien cycliste pro Pirmin Lang a avoué vendredi s'être dopé tout au long de sa carrière et avoir lui aussi fait partie du réseau.

storybild
Sur ce sujet
Une faute?

L'existence du réseau international de dopage «Aderlass» a éclaté au grand jour durant les Mondiaux 2019 de ski nordique. Un médecin allemand, arrêté en février de l'an dernier, est considéré comme le cerveau de ce réseau.

Selon des recherches de la «NZZ am Sonntag», un docteur bernois serait lui aussi impliqué dans l'affaire. Entre 2012 et 2013, il aurait régulièrement fourni au médecin allemand une substance non-autorisée en médecine humaine et en médecine vétérinaire. Cette substance est connue pour booster les performances des sportifs et des chevaux de course. Le dominical précise par ailleurs que le médecin suisse est sous le coup d'une enquête pénale depuis 2018.

«Je le regrette»

A peine deux jours avant ces révélations, l'ancien cycliste pro Pirmin Lang a avoué avoir lui aussi fait partie du réseau «Aderlass». Dans un message publié vendredi sur son compte Twitter, le Lucernois de 35 ans explique s'être dopé durant sa carrière: «... J'ai triché au cours de ma carrière en tant que cycliste pro. Je faisais partie du réseau 'Aderlass'. J'ai menti et je suis responsable de mes actes. Je le regrette.»


Cyclisme

(ofu)