Vuelta

21 août 2014 22:04; Act: 21.08.2014 23:12 Print

Un rude baptême espagnol attend Jonathan Fumeaux

par Robin Carrel - Le Valaisan de 26 ans disputera la Vuelta, son premier grand tour. Il l’attend sereinement, malgré les difficultés qui se profilent.

storybild

Le rouleur de chez IAM affrontera des températures pouvant aller jusquà 35 degrés la 1re semaine (Photo: Keystone)

Une faute?

L’équipe IAM Cycling va honorer sa 2e invitation sur une prestigieuse course de 3 semaines. Au sein de cette formation romande, un Suisse, débutant à ce niveau, découvrira en Espagne ce que le cyclisme peut proposer de plus difficile. Jonathan Fumeaux est toutefois prêt à relever le défi. «C’est sûr qu’il y a un peu d’appréhension. Je ne sais pas comment seront mes jambes après quinze jours de compétition, avoue le Valaisan, au bout du fil depuis Jerez. Mais ça ne se prépare pas spécifiquement, c’est un travail qui se fait tout au long de la saison. J’ai bien bossé cet été en Valais, puis avec l’équipe lors d’un camp dans les Grisons. L’important, c’est d’avoir de la fraîcheur.»

Le Valaisan a pu prendre conseil auprès de Sébastien Reichenbach. Son compatriote a réussi un bon début de saison, avant de souffrir pour arriver au terme d’un Tour de France qu’il a couru quasi intégralement blessé, à la suite d’une chute. «Oui, on en a discuté ensemble. Mais il ne peut pas faire la course à ma place, se marre celui qui avoue redouter les grandes chaleurs. Ils annoncent 33 degrés pour samedi, c’est correct. Plus chaud, ce n’est pas mon truc.»

En Espagne, IAM veut justifier le bristol qui lui a été envoyé par l’organisateur de l’épreuve. Fumeaux et ses coéquipiers souhaitent montrer le maillot, comme lors de la Grande Boucle. Ils espèrent aussi pouvoir lever les bras en fin de parcours. Le puncheur tient toutefois à relativiser: «On aimerait bien sûr en gagner une, mais il faut être réaliste. Il y a 21 bouquets à remporter et 200 coureurs au départ!»