Cyclisme

28 février 2019 21:50; Act: 28.02.2019 21:50 Print

Victoria Williamson, une véritable miraculée

Trois ans après son effroyable crash, la Britannique participe cette semaine aux Mondiaux sur piste.

storybild

Victoria Williamson avait été victime d'une terrible chute à Rotterdam, en janvier 2016. (Photo: Instagram @vicswilliamson)

Une faute?

Victoria Williamson avait 22 ans en ce mois de janvier 2016. Multiple médaillée européenne en juniors, puis en espoirs, elle était la cycliste sur piste britannique en devenir, lorsqu'elle a été victime d'une terrible chute.

Elle est en effet entrée en collision avec la Néerlandaise Elis Ligtlee en finale de l'Omnium de kerin des Six Jours de Rotterdam, avant de se fracasser dans la barrière.

Le diagnostic avait été très lourd pour la Britannique: fractures du bassin et de plusieurs vertèbres (notamment cervicales), commotion cérébrale, fracture de la pommette, et des lacérations au dos si profondes qu'elles laissaient apparaître la colonne vertébrale.

Vicky Williamson avait frôlé la mort et, dans un premier temps, tout indiquait qu'elle ne pourrait plus jamais marcher. Mais la cycliste britannique s'est accrochée et a mené un long combat pour se rétablir.

Victoria Williamson porte encore sur son corps les stigmates de ses opérations.

«Mes cicatrices sont des rappels du chemin qui a été le mien depuis mon accident, écrit-elle notamment. Je les accueille et les porte avec fierté.»

Récemment, Victoria Williamson - entretemps devenue Madame Victoria Barnes par mariage - a revu les images de sa terrible embardée. «Quelque part, cela m'a fait du bien, a-t-elle expliqué. Cela m'a permis de définitivement tourner la page.»

Aujourd'hui, non seulement elle remarche, mais elle est remontée sur un vélo. Avec un certain succès: après avoir repris la compétition en janvier dernier, elle a été sélectionnée pour les championnats du monde sur piste, qui se disputent cette semaine à Pruszkow, dans la banlieue de Varsovie (Pologne).

Elle participera ce jeudi soir à la poursuite par équipes, puis samedi au 500 mètres contre-la-montre individuel. Une véritable résurrection pour une personne qui était presque cliniquement morte il y a un peu plus de trois ans.

Voir cette publication sur Instagram
Wish less work more ??@underarmouruk #WillFindsAWayUne publication partagée par Victoria Williamson (@vicswilliamson) le

Cyclisme

(Sport-Center)