Champions League

12 décembre 2018 19:01; Act: 12.12.2018 23:10 Print

YB s’offre la Juventus!

par Tim Guillemin, Berne - Invaincus depuis vingt-six matches à l’extérieur toutes compétitions confondues, les Turinois sont tombés mercredi au Stade de Suisse (2-1). Quel exploit!

storybild

Young Boys a en effet livré une prestation fantastique pour ses adieux à la Champions League. (Photo: Keystone/Alessandro Della Valle)

Sur ce sujet
Une faute?

Gerardo Seoane voulait montrer avec ce match face à l’une des meilleures formations d’Europe que son équipe avait progressé. Le moins que l’on puisse dire est que la mission est accomplie. Et de quelle manière! Young Boys a en effet livré une prestation fantastique pour ses adieux à la Champions League, battant une équipe qui était invaincue depuis vingt-six matches à l'extérieur, toutes compétitions confondues!

Cette défaite ne change cependant rien pour la Juventus, qui termine en tête de ce groupe H, Manchester United s’étant incliné dans le même temps à Valence (2-1). Et, bien sûr, YB termine dernier de ce groupe très relevé, mais peut sortir la tête très haute.

Pour cette partie de gala, Gerardo Seoane avait décidé de débuter avec une défense centrale à trois afin notamment de laisser de l’espace sur les côtés à Kevin Mbabu et Ulisses Garcia, ses deux latéraux genevois. Un choix tactique payant, notamment en défense, puisque les trois centraux bernois ont parfaitement contrôlé les deux attaquants de la Juventus, Cristiano Ronaldo et Mario Mandzukic. L’entraîneur d’YB a de plus décidé de jouer sans véritables ailiers, puisque Christian Fassnacht et Nicolas Moumi Ngamaleu jouaient en soutien de Guillaume Hoarau. Là aussi, le déroulement du match lui a donné raison.

La première mi-temps a été dominée par la Juventus, qui a eu le contrôle du ballon, mais ne s’est montrée que peu dangereuse devant le but de Marco Wölfli. Cristiano Ronaldo s’est certes créé deux belles possibilités dans le premier quart d’heure, mais une fois son envoi a été sauvé sur la ligne par Mohamed Ali Camara (13e) et une fois le Portugais n’a pas cadré son tir, de très peu (15e). Par la suite, la Juventus, bien que convaincante dans le jeu, ne s’est pas montrée spécialement tranchante.

Alors que les Turinois semblaient maîtriser la partie, YB a commencé à se montrer dangereux en contre. UIisses Garcia, en position idéale, a manqué son geste (25e), mais les Bernois sont montés en puissance dans cette première période, allant jusqu’à ouvrir le score à la demi-heure de jeu. Alex Sandro, à peine entré en jeu après la blessure de Juan Cuadrado, commettait une faute inutile sur Nicolas Moumi Ngamaleu dans la surface de réparation. Après avoir hésité un moment, Tobias Stieler a indiqué le point de penalty et permis à Guillaume Hoarau d’inscrire le 100e but de sa carrière avec YB.

Le Réunionnais a en effet réussi son penalty, même si Wojciech Szczesny a choisi le bon côté et a pu toucher l’envoi de l’avant-centre d’YB. 1-0 pour les Bernois (30e)! Les hommes de Gerardo Seoane ont pu conserver leur avantage jusqu’à la pause, sans être d’ailleurs réellement inquiétés.

Si Alex Sandro a trouvé la barre transversale dès la 47e (déviation de Guillaume Hoarau) et qu’YB s’en est bien sorti sur ce coup, la meilleure occasion du début de la deuxième période a été pour les champions de Suisse, mais le coup de tête de Christian Fassnacht sur un nouveau bon centre de Kevin Mbabu a pu être sauvé par Wojciech Szczesny (62e). La Juventus essayait de reprendre le contrôle, ce qu’elle faisait plutôt bien, mais toujours sans trop inquiéter une défense bernoise absolument parfaite. Même sans Steve von Bergen (blessé), l’arrière-garde d’YB a montré une sérénité impressionnante, symbolisée par la prestation de Sandro Lauper, impeccable dans son rôle de chef de la défense à trois.
Alors que la Juventus pressait pour égaliser, YB a frappé à la 68e grâce à une contre-attaque ultra-rapide. Nicolas Moumi Ngamaleu a trouvé Guillaume Hoarau dans la profondeur et le Français a fait tout juste avec son crochet et sa frappe du gauche, son «mauvais» pied, qui est venue se placer dans le petit-filet du but turinois. La qualité de cette contre-attaque éclair est à montrer dans tous les résumés et à enseigner dans tous les centres de formation. 2-0 pour YB!

Preuve que la Juventus était perturbée, Massimiliano Allegri a procédé à son troisième changement dès la 71e en faisant entrer son cador argentin Paulo Dybala (trois buts à l’aller), alors que Gerardo Seoane n’avait pas encore touché son onze de base malgré la présence de bons éléments sur le banc, comme Roger Assalé par exemple. L’effet de ce dernier changement n’a d’ailleurs pas tardé à se faire sentir puisque Paulo Dybala a pu réduire la marque d’une très jolie frappe (2-1, 80e). La Juventus s’est dès lors montrée extrêmement dangereuse, passant à plusieurs reprises tout près de l’égalisation. YB n’a plus que fait défendre et a tenu bon jusqu’au dernier coup de sifflet de M Stieler, après une ultime frayeur, un but turinois annulé pour hors-jeu dans les arrêts de jeu. Quel exploit! T. GN


BSC Young Boys 1898 – Juventus FC 2-1 (1-0)
Stade de Suisse, 31'120 spectateurs (guichets fermés)
Arbitre M. Stieler (Allemagne)
Buts 30e Hoarau, pen. 1-0, 68e Hoarau 2-0, 80e Dybala 2-1
Avertissements 62e Camara (jeu dur), 64e Bernardeschi (antijeu), 72e Garcia (jeu dur), 83e Wölfli (antijeu)
Notes YB sans Sanogo (suspendu), ni Sulejmani, von Bergen et Lotomba (blessés). La Juventus sans Barzagli, Benatia et Khedira (blessés). 13e, sauvetage sur la ligne de Camara. 47e, déviation d’Alex Sandro sur la barre transversale. 90e, but refusé à la Juventus pour hors-jeu.
Young Boys, en jaune et noir, en 3-4-2-1
Wölfli; Camara, Lauper, Benito; Mbabu, Aebischer, Sow (90e Wüthrich), Garcia; Moumi (84e Schick), Fassnacht (81e Bertone); Hoarau.
Entraîneur: Gerardo Seoane
Juventus, en noir et blanc, en 4-4-2
Szczesny; Cuadrado (23e Alex Sandro), Rugani, Bonucci, De Sciglio (71e Dybala); Douglas Costa, Pjanic (65e Can), Betancur, Bernardeschi; Mandzukic, Ronaldo.
Entraîneur: Massimiliano Allegri

Résultats/Classements