Euro M21 au Danemark

12 juin 2011 13:20; Act: 12.06.2011 15:48 Print

Sommer a tout d'un grand

par Marc Fragnière, Aalborg - Il a été le garant du succès helvétique samedi soir, face au Danemark. Yann Sommer a tout bonnement été héroïque préservant l’acquis des Suisses, contre vents et marées.

storybild

Yann Sommer a été brillant face au Danemark, samedi soir. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Au lendemain d'une soirée de rêve pour lui, le gardien du FC Bâle a simplement résumé sa prestation de la sorte: «Il y a des jours où tout va bien. C’était le cas hier. J’ai aidé l’équipe lorsqu’elle avait besoin de moi, mais nous nous sommes imposés en groupe». Modeste, le dernier rempart helvétique a refusé de tirer la couverture à lui, alors qu’il faisait pourtant bel et bien figure de héros de la nation.

Extraordinaire d’assurance face aux assauts danois, Yann Sommer n’a pas eu le temps de trop réfléchir dans le feu de l’action: « Chaque parade apporte son lot d’adrénaline, c’est tout. C’est seulement après la rencontre qu’on analyse ce que l’on a fait. Qu’on commence à se rendre compte de ce qu’il s’est passé».

«La force tranquille de la Nati»

Pour le capitaine de l’équipe de Suisse, la transition entre le championnat de Suisse et son statut de remplaçant de luxe au sein du FC Bâle et son rôle de n°1 devant la cage helvétique n’a pas été une équation trop dure à solutionner. . « Je connais mon rôle dans les deux cadres. Je n’ai jamais considéré mon retour à Bâle comme un pas en arrière dans le processus de ma carrière. Au contraire. N’allez pas croire pour autant que j’affectionne le rôle de n°2 », a déclaré celui qui a joué les doublures de Franco Costanzo quasiment toute la saison (Sommer a joué 5 matches de Super League et la Coupe).

Félicité de toutes parts pour son extraordinaire prestation de la veille, celui qui a prolongé de cinq ans son bail au FC Bâle l’été dernier n’a pas succombé à l’angélisme ambiant: «Il faut y aller pas à pas. Bien sûr que j’espère disputer la finale et me battre pour le titre, mais le prochain objectif c’est l’Islande mardi. Pour l’heure, on a juste gagné un match face au Danemark et c’est tout».

Reste qu’avec son assurance tous risques entre les poteaux, la Suisse peut légitimement espérer prolonger son séjour au Danemark au-delà du tour préliminaire. Voire plus si entente.