Tennis

24 février 2015 14:49; Act: 24.02.2015 15:06 Print

Coupe Davis obligatoire pour Federer en vue des JO

Malgré le discours très tranché qu'il a tenu lundi à Dubaï, le Bâlois n'a certainement pas joué en novembre dernier à Lille son dernier match en Coupe Davis.

Voir le diaporama en grand »
22.03 Roger Federer a donc nuancé ses propos et entretenu le suspense sur sa participation à la Coupe Davis en septembre prochain. «Pour le moment, je n'ai plus envie de répondre à des questions sur ma participation. Je prendrai ma décision peu avant la partie», a affirmé le no 2 mondial. 23.02 A Dubaï, Roger Federer a expliqué lundi en conférence de presse que la Coupe Davis avait «toujours été un lourd fardeau» pour lui, laissant entendre qu'il ne la disputerait plus. Pourtant s'il entend participer aux JO 2016, il devra au moins jouer une rencontre de Coupe Davis, le système des wild-cards étant révolu au niveau olympique. 18.01 Roger Federer et Stan Wawrinka ne seront pas de la partie en mars prochain à Liège, lors du premier tour de la Coupe Davis. Les héros de Lille ne sont apparemment pas partants pour une nouvelle campagne en Coupe Davis. 16.01 Jo-Wilfried Tsonga, forfait sur blessure pour l'Open d'Australie, regrette d'avoir disputé la finale de la Coupe Davis contre la Suisse. Sa participation a retardé sa guérison. 10.12 Richard Gasquet le reconnaît dans une interview mercredi dans «L'Equipe», la Suisse était trop forte en finale de la Coupe Davis à Villeneuve-d'Ascq. 25.11 Plusieurs joueurs et membres du staff français ont demandé à Stan Wawrinka de s'expliquer sur ses piques après la victoire suisse en Coupe Davis, dimanche soir. Roger Federer et ses fans ravis d'immortaliser une rencontre historique. Stan et Roger, sur la place de la Navigation, à Lausanne, n'ont pas tardé à immortaliser l'événement pour les réseaux sociaux. Une énorme foule, évaluée à quelque 10'000 personnes, a afflué lundi après-midi sur la place de la Navigation, à Lausanne, pour accueillir l'équipe de Suisse qui a remporté la Coupe Davis la veille à Lille (F). Les joueurs, Roger Federer et Stan Wawrinka en tête, sont arrivés vers 16h25 sous les acclamations. L'avion qui a transporté l'équipe de Suisse s'est posé à Genève vers 14h. «Les joueurs ont été accueillis par les jets d'eau des pompiers», raconte un collaborateur de l'aéroport. 23.11 Sensationnel! La Suisse remporte la Coupe Davis. Dans le quatrième match de la finale, Roger Federer n'a laissé aucune chance à Richard Gasquet, offrant le point décisif à ses couleurs. 23.11 Il n'aurait sans doute voulu laisser à personne d'autre que lui le soin d'apporter le point de la victoire à son équipe. Dimanche, Roger Federer connaissait parfaitement sa mission et a livré la marchandise avec un calme impressionnant. 23.11 Aussitôt la balle de match passée, le Bâlois s'est étendu sur le court ocre du stade Pierre-Mauroy. 23.11 Il a aussitôt été rejoint par ses compatriotes, avec au premier rang Stan Wawrinka. Federer a rendu hommage au Vaudois, qui s'est démené durant de longues années pour la Suisse en Coupe Davis. 22.11 La paire suisse Federer-Wawrinka a remporté samedi le match de double face à la paire Gasquet-Benneteau en trois sets 6-3 7-5 6-4. 22.11 A égalité avec la France à l'issue de la première journée de cette finale de Coupe Davis la veille, les deux Suisses sont apparus très déterminés durant la rencontre, samedi. 22.11 Le Bâlois et le Vaudois ont enthousiasmé leurs fans. 22.11 Les Suisses marquent le deuxième point pour le pays lors de la finale de Coupe Davis. 22.11 C'est officiel. La paire Federer-Wawrinka a été désignée pour affronter Benneteau-Gasquet lors du double de la finale de Coupe Davis, samedi après-midi, à Lille. 21.11 Alors que la France et la Suisse se retrouvent à égalité après la première journée, Roger Federer est revenu sur sa défaite cinglante contre Gaël Monfils. Il n'y voit pas que du négatif et se dit même optimiste pour la suite du week-end, en prétendant se sentir «prêt à jouer les trois jours». Le Bâlois a été sèchement battu 6-1 6-4 6-3 en 1h46 par le Français, lors de la deuxième rencontre de la finale de la Coupe Davis. Stan Wawrinka était là pour le soutenir... ... Le Vaudois venait de remporter, de superbe manière, le premier point pour la Suisse en dominant Jo-Wilfried Tsonga en quatre manches (6-1, 3-6, 6-3, 6-2). 21.11 Roger Federer et Stan Wawrinka ont choisi de rester entre eux durant le week-end de la finale de la Coupe Davis face à la France, laissant leurs épouses à la maison. Stan Wawrinka assure avoir digéré sa défaite face à Federer au Masters de Londres. Le Vaudois est désormais concentré sur le match d'ouverture de la Coupe Davis qui l'opposera au Français Jo-Wilfried Tsonga, vendredi après-midi à Lille. 20.11.14 Roger Federer s'est entraîné la veille du premier match de la finale contre la France. 19.11.14 Fabrice Santoro rappelle que «depuis 1932, la France a joué six finales. On en a gagné trois sur dur, mais perdu trois sur terre.» 18.11.2014 En conférence de presse, mardi soir, les membres de l'équipe de Suisse ont paru particulièrement détendus. 18.11.2014 Roger Federer s'est dit optimiste sur sa capacité de prendre part à la finale de la Coupe Davis, contre la France, qui débute vendredi. 18.11.2014 Le Bâlois a néanmoins regretté que sa remise en forme, après sa blessure au dos, ne soit pas plus rapide, ce qui l'empêche toujours de s'entraîner. 18.11.2014 Son coéquipier, le Vaudois Stan Wawrinka, affichait lui aussi un grand sourire lors de cette conférence de presse. 18.11.14 L'arbitre de chaise français Cédric Mourier était aux première loges lors de la scène qui a mis aux prises Wawrinka et le clan Federer. Il confirme l'altercation à «20 minutes», mais dédramatise. 18.11.14 Capitaine de l'équipe de France, Arnaud Clément n'envisage pas le moins du monde un forfait de Roger Federer pour la finale de la Coupe Davis. Il s'attend même à ce que le No 1 suisse soit performant ce week-end. 18.11.14 Présent en 1992 lorsque la Suisse avait échoué en finale face aux Etats-Unis, Marc Rosset estime que la Suisse mérite de gagner la Coupe Davis. «Ce ne serait pas volé qu'on gagne une fois cette compétition», affirme-t-il. 17.11.2014 L'ambiance semble plutôt détendue entre Roger Federer et Stan Wawrinka, si l'on en croit le cliché posté par les deux joueurs sur les réseaux sociaux lundi soir. Wawrinka s'est entraîné en début de soirée lundi, mais pas Federer, qui continuait quant à lui les soins, selon la Fédération suisse de tennis. L'ambiance était à la rigolade avec le président de Swiss Tennis, René Stammbach. Lundi, Wawrinka a pris l'Eurostar en fin de matinée en compagnie de son capitaine Severin Lüthi pour rejoindre Lille. 16.11.2014 Dimanche à Londres, une heure avant sa finale de Masters contre Djokovic, Roger annonce son forfait à cause de douleurs dorsales. Sa présence en finale de Coupe Davis n'est à ce moment pas assurée. 15.11.2014 Federer remporte une demi-finale homérique (2h48) samedi, face à son partenaire en équipe nationale, Stan Wawrinka, après avoir sauvé quatre balles de match. «Je peux être détruit par ce match comme je peux me relever rapidement», avait affirmé, dépité, devant la presse, Wawrinka après cette défaite, la quinzième en dix-sept matches contre son compatriote.

Sur ce sujet
Une faute?

S'il entend se donner une chance de gagner le seul titre qui ne figure pas à son palmarès, la médaille d'or individuel aux Jeux olympiques, Roger Federer est obligé par les règlements de jouer au moins une rencontre de Coupe Davis ces quinze prochains mois.

«Le livre n'est pas encore fermé. Je suis convaincu à 100 % que Roger rejouera en Coupe Davis», affirme René Stammbach. Le président de Swiss Tennis a annoncé à Roger Federer il y a quelques jours que le système des wild-cards pour le tournoi olympique avait vécu. «Pour participer aux Jeux olympiques de Rio l'an prochain, un joueur doit impérativement disputer une rencontre de Coupe Davis en 2015 ou en 2016, précise René Stammbach. Je peux comprendre le courroux de Roger lundi Dubaï».

En termes très rudes

Un courroux exprimé en des termes très rudes. «La Coupe Davis a toujours été un lourd fardeau pour moi, affirme ainsi le Bâlois. Swiss Tennis et la Fédération Internationale ont fait pression sur moi, au point d'éveiller chez moi un sentiment de culpabilité de ne pas la jouer. L'an dernier, je l'ai jouée avant tout plus pour Wawrinka, Chiudinelli et Lammer que pour moi-même. Je voulais qu'ils la gagnent. Ils le méritaient. Quant à moi, je peux faire désormais ce que je veux après l'avoir gagnée !»

«J'ai relu mot pour mot la transcription de cette conférence de presse, glisse pour sa part René Stammbach. A aucun moment, Roger ne dit formellement qu'il ne jouera pas le barrage de septembre». Dans sa communication toujours aussi floue en ce qui concerne la Coupe Davis, le Bâlois a toutefois déclaré qu'«il espérait que Stan Wawrinka sera présent en septembre pour ce barrage afin que l'équipe assure son maintien».

«Le plus merveilleux des cadeaux»

S'il n'a peut-être pas eu l'idée du siècle le jour où il a évoqué la possibilité de battre cet été le record du monde de spectateurs pour une rencontre de Coupe Davis comme pour placer les héros de Lille devant leurs responsabilités, René Stammbach affirme n'imposer aucune pression à Roger Federer et à Stan Wawrinka. «Roger et Stan ont offert à Lille le plus merveilleux des cadeaux au tennis suisse, lâche le président. Ils ne doivent rien à Swiss Tennis. S'ils décident de rejouer en Coupe Davis, cela sera la cerise sur le gâteau. S'ils ne devaient plus rejouer, il nous resterait qu'une seule chose à faire: travailler comme des fous pour bâtir une équipe».

Même si le mot de «fardeau» sonne vraiment brutalement, Roger Federer ne peut pas oublier ce que la Coupe Davis lui a apporté l'an dernier et ce qu'elle pourrait encore lui apporter à l'avenir. Même pour un joueur alémanique, triompher en France sur la terre des Mousquetaires procure une émotion incomparable. Personne ne peut lui reprocher l'impasse faite cette année sur ce premier tour en Belgique. Personne aussi ne pourra le critiquer s'il adopte la même position l'an prochain pour se donner toutes les chances de cueillir l'or à Rio. Mais en 2017 ? A 35 ans, Roger Federer ne voudra-t-il pas tenter un dernier coup d'éclat aux côtés de Stan Wawrinka ? Pour, comme dit René Stammbach, fermer enfin le livre.

(ats)