Tennis-Coupe Davis

17 novembre 2014 19:02; Act: 19.11.2014 14:34 Print

Federer se sent un peu mieux, selon Wawrinka

Le Bâlois et le Vaudois ont débarqué lundi à Lille, où se disputera de vendredi à dimanche la finale de la Coupe Davis. Selon Stan Wawrinka, Roger Federer se porte mieux.

storybild

Les deux amis se sont affrontés samedi soir, lors d'un match épique, en demi-finale des Masters de Londres. (Photo: Keystone/AP/tim Ireland)

Sur ce sujet
Une faute?

Le Bâlois est arrivé en jet privé en milieu d'après-midi, alors que le Vaudois avait pris l'Eurostar en fin de matinée en compagnie du capitaine Severin Lüthi.

Les deux hommes ont joué à cache-cache avec les nombreux fans présents devant leur hôtel. Stan Wawrinka décida ainsi de passer par les... cuisines pour s'éviter un bain de foule, un choix qu'a également fait Roger Federer quelques heures plus tard. Les champions olympiques 2008 de double ont ainsi rejoint Marco Chiudinelli et Michael Lammer, qui étaient arrivés samedi.

Stan Wawrinka s'est entraîné en début de soirée, mais pas dans le Stade Pierre-Mauroy qui ne sera disponible que mardi. Le Vaudois a affirmé que Roger Federer se sentait un peu mieux. Le Bâlois continue quant à lui ses soins et doit se soumettre à des examens. Swiss Tennis avait annoncé dès dimanche qu'aucune information ne serait diffusée concernant l'état de santé du no 2 mondial avant la conférence de presse prévue mardi après-midi.

De quoi se rassurer

Nul besoin de se nommer Guy Forget pour l'affirmer. La Suisse n'a pratiquement aucune chance de s'imposer en cas de forfait de Roger Federer. Depuis les débuts du Bâlois dans la compétition en 1999, la Suisse n'a remporté qu'une seule des dix rencontres du groupe mondial qu'elle a jouées en son absence. C'était l'automne dernier en barrage face à l'Equateur, une équipe dont le meilleur joueur pointait au 297e rang mondial...

Les problèmes de dos de Roger Federer ne datent pas d'hier. S'ils avaient effectivement totalement «plombé» une saison 2013 marquée par la quête d'un seul titre (Halle) et par des défaites subies au 2e tour à Wimbledon ou en 8e de finale à l'US Open, ils ne l'ont pas toujours empêché de briller. Au contraire: deux exemples permettent de demeurer positif.

Roger Federer s'est ainsi bloqué le dos à deux reprises dans des tournois majeurs. Et c'était à chaque fois dans «son» jardin de Wimbledon, en 2003 et en 2012. Deux éditions qu'il a remportées... Le Bâlois s'était fait une grosse frayeur avant son 8e de finale en 2003, se bloquant le dos dès l'échauffement. Cela ne l'avait pas empêché de prendre le meilleur sur Feliciano Lopez, ni de conquérir son premier trophée majeur six jours plus tard.

Le scénario était quasiment identique en 2012. Opposé à Xavier Malisse, là aussi au 4e tour, il avait demandé un temps mort médical pendant le premier set et avait regagné les vestiaires. Il s'en était sorti en quatre sets face au Belge, et avait glané six jours plus tard son 17e - et jusqu'ici dernier - titre du Grand Chelem. Or, la finale de la Coupe Davis commencera... six jours après que Roger Federer s'est blessé en demi-finale du Masters!

(ats)