Scandale à la FIFA

10 juin 2015 16:53; Act: 10.06.2015 17:06 Print

Un des membres arrêtés refuse son extradition

Un des sept responsables de la FIFA détenus en Suisse fait recours au Tribunal pénal fédéral. Il attaque le mandat d'arrêt visant son extradition.

Une faute?

La cour de Bellinzone décidera si l'homme soupçonné de corruption devra rester en prison le temps de la procédure d«extradition. Le prévenu, comme l'Office Fédéral de la Justice (OFJ), pourront ensuite faire recours auprès du Tribunal fédéral de Lausanne, écrit mercredi l'OFJ.

Le 27 mai, sept responsables de la FIFA ont été arrêtés à Zurich sur ordre de l'OFJ et placés en détention en vue de leur extradition. Les autorités américaines les suspectent d'avoir accepté des dessous de table de plusieurs millions.

Jusqu'à six mois dans les prisons suisses

Il est prévu que ces fonctionnaires, inculpés pour corruption aux Etats-Unis, restent en détention en Suisse jusqu'au terme des procédures d'extradition. S'ils épuisent tous les moyens juridiques de recours à leur disposition, cela peut durer jusqu'à six mois.

Les suspects ont été répartis dans diverses prisons du canton de Zurich et sont traités comme tous les autres détenus. Afin d'éviter tout risque de collusion, les autorités empêchent tout contact entre eux, pour la plupart originaires d'Amérique du Sud.

(ats)