Formule 1

01 mars 2011 15:51; Act: 01.03.2011 15:59 Print

Un espoir pour Bahrein

Le patron de la Formule 1 Bernie Ecclestone a déclaré que le Grand Prix de Bahrein, annulé en raison de troubles politiques dans ce pays, pourrait être reprogrammé plus tard dans la saison.

Sur ce sujet
Une faute?

Prié de dire si la course pourrait avoir lieu plus tard dans la saison, Ecclestone a répondu dans un entretien avec le site www.formula1.com: «Pour cela, la Fédération internationale de l'automobile (FIA) doit changer le calendrier et Bahrein doit demander une nouvelle date. Le conseil mondial de la FIA se réunit début mars et pourrait examiner la situation.»

«J'ai parlé avec le président de la FIA Jean Todt de la possibilité de trouver une nouvelle date et nous sommes tombés d'accord sur le fait que la décision devait être prise avant le début de la saison», a ajouté le Britannique. Le premier GP doit avoir lieu à Melbourne le 27 mars.

Ecclestone a écarté l'éventualité de l'ajout d'un nouveau Grand Prix en Europe pour remplacer Bahrein. «Nous n'avons pas besoin d'une alternative en Europe ni ailleurs, nous avons besoin d'une course à Bahrein», a-t-il assuré, citant l'été comme date envisageable. «Je pense que les écuries sont assez disposées à courir à Bahrein même pendant la trêve d'été, et malgré les fortes chaleurs, car c'est comme ça qu'on peut aider le pays», a-t-il ajouté.

Le royaume de Bahrein a renoncé à organiser le Grand Prix, prévu pour le 13 mars sur le circuit de Sakhir en ouverture de la saison de F1, à cause des manifestations populaires contre le pouvoir en place.

(ats)