Roland-Garros

03 juin 2011 08:27; Act: 03.06.2011 17:56 Print

Nadal s'impose face à Murray

Rafael Nadal rejoint la finale de Roland-Garros, après sa victoire face à Andy Murray, vendredi.

1
Sur ce sujet
Une faute?

Rafael Nadal aura l'occasion de devenir l'égal de Björn Borg à Roland-Garros dimanche. Le tenant du trophée a fêté de la meilleure des manières son 25e anniversaire vendredi en s'imposant 6-4 7-5 6-4 face à Andy Murray (no 4) dans la première demi-finale. Le cadeau est prévu pour dimanche: le no 1 mondial rêve de glaner une sixième Coupe des Mousquetaires pour sa septième participation aux Internationaux de France. Recordman des titres conquis à Paris durant l'ère Open, Björn Borg affiche pour sa part un bilan de six titres (1974-1975, 1978-1981) en huit apparitions.

La première demi-finale n'a pas tenu toutes ses promesses, même si les deux protagonistes se sont longtemps rendus coup pour coup. Andy Murray a payé cash un début de match et une entame de troisième set manqués. L'Ecossais a fini par craquer après avoir sans cesse dû courir après le score, manquant les six opportunités qu'il s'offrait à la relance dans la dernière manche. Il va d'ailleurs enrager en consultant les statistiques: 3 balles de break converties sur 18 pour lui, contre 6 sur 13 pour Rafael Nadal...

Andy Murray est pourtant revenu de loin (de 1-5 à 4-5) dans le premier set, se procurant même deux balles de 5-5. Dans le second, il concédait deux breaks successifs (à 2-2 et à 3-3) mais parvenait à les effacer à chaque fois dans la foulée. Le droitier de Dunblane prenait même l'avantage à 5-4. Rafael Nadal allait le punir sans ménagement: il s'adjugeait cinq jeux consécutifs et parvenait enfin à conserver son avantage. Il concluait même sans trembler, réussissant un jeu «blanc» sur son service grâce notamment à deux gifles de coup droit imparables armées le long de la ligne.

Rafael Nadal, qui affiche désormais un impressionnant bilan de 44 victoires pour une défaite - subie face à Robin Soderling en 8e de finale de l'édition 2009 alors que ses genoux le faisaient souffrir - à Roland-Garros, pourrait vivre un dimanche bien étrange. Il cédera en effet sa place de numéro un mondial s'il doit affronter Novak Djokovic (no 2), et ce quel que soit le résultat de la finale. Et «Rafa» devra conquérir le titre pour conserver ce rang s'il retrouve Roger Federer (no 3)...

(20 minutes)