Hooliganisme à Neuchâtel

06 février 2011 22:42; Act: 31.08.2011 12:03 Print

Des fans du FC Sion s'attaquent à la police

par Grégoire Corthay - Des heurts ont éclaté près d'un hôpital public dimanche avant la rencontre entre Neuchâtel Xamax et le FC Sion. Une dame âgée a notamment été victime des Sédunois.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Le lieutenant-colonel Ivan Keller de la police cantonale relate ce qui s'est passé dimanche 6 février en ville de Neuchâtel.

«Un train spécial avec 700 à 800 personnes est parti du Valais en début d'après-midi. Ses occupants ont causé un certain nombre de dommages en gare de Lausanne sur les coups des 13h30-14h en jetant des bouteilles par les fenêtres. Ils ont endommagé un ou plusieurs véhicules et des immeubles à proximité de la gare», relate l'officier.

Ils cherchent à affronter les fans de Xamax

«Juste avant l'arrivée en gare de Neuchâtel (vers 14h30), ils ont de nouveau lancé des bouteilles par les fenêtres. Cette fois sur un train qui les croisait à vitesse réduite. Ensuite, à la descente du train, ces quelque 800 supporters se sont rendus en direction du stade, mais avant d'y arriver ils ont bifurqué à la rue de la Maladière. Ce chemin mène au stamm – le bistrot «Gibraltar» – des supporters de Xamax. Cette rue passe aussi devant l'hôpital de Pourtalès. Les fans valaisans s'y sont alors massés», poursuit l'officier.

A ce moment-là, la police, «pour éviter la confrontation», explique s'être interposée. Le but était d'empêcher les Valaisans de se rendre vers les fans neuchâtelois pour les affronter physiquement. Face aux policiers, certains ultras sédunois ont alors jeté des pierres, des bouteilles et des engins pyrotechniques.

La police réplique avec des balles en caoutchouc

«A cette occasion, nous avons dû faire usage de balles en caoutchouc. Au total, il y a neuf tirs qui ont été effectués (n.d.l.r.: chaque tir projette plusieurs dizaines de balles). Ces tirs ont été effectués après les sommations d'usage évidemment», précise Ivan Keller.

Les forces de l'ordre ont ainsi réussi à repousser les Valaisans vers l'entrée du secteur visiteurs du stade de La Maladière où ils ne se sont pas calmés. «A cet endroit, ils ont défoncé le dispositif de la sécurité privée en bousculant les barrières et en laissant des bouteilles et ils ont empêché que la fouille se fasse dans de bonnes conditions. Celle-ci a dû se faire dans les escaliers qui montent au stade», note le lieutenant-colonel.

Des supporters ratent le début du match

Cette fouille sommaire n'a pas permis d'empêcher les supporters de faire entrer des engins pyrotechniques dans le stade. Les incidents à l'entrée du stade ont aussi retardé l'accès de la tribune pour les visiteurs à quelque 200 fans valaisans. Ceux-ci ont manqué une dizaine de minutes de la rencontre.

«A notre connaissance, nous devons malheureusement déploré deux blessés légers suite aux heurts près de l'hôpital. Un jeune qui est tombé au sol durant la bousculade et qui a dû subir des points de suture et une vieille dame qui passait par là par hasard qui a été bousculée par les Valaisans et qui a perdu connaissance quelques instants. Elle n'a toutefois pas eu besoin de soins», souligne Ivan Keller, qui précise encore que, malgré le comportement de certains supporters, la police cantonale neuchâteloise n'a effectué aucune arrestation.

Si ces échauffourées n'ont pas provoqué de blessés graves, elles ont en revanche provoqués des dégâts matériels. Les vitres d'une voiture ont notamment été brisées.

Les heurts en images

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Vangog le 07.02.2011 13:17 Report dénoncer ce commentaire

    Insupportables... !

    Je ne supporte plus ce genre de supporters... Et les frais, ce sont les contribuables qui "supportent" !!!

  • Que fait la police ? le 08.02.2011 11:03 Report dénoncer ce commentaire

    Raph

    Je ne comprend pas pourquoi la police n'a effectué aucune arrestation. Les frais engendré par ces abrutis auraient été divisé entre eux et cela aurait servi d'exemple et de dissuasion pour les personnes qui voudraient recommencer.

  • Prostate le 07.02.2011 09:26 Report dénoncer ce commentaire

    Du pain et des jeux

    On voit bien des municipalités de gauche distribuer des billets de train gratis pour se débarrasser de la crasse locale qu'elles ont si savament élevé. C'est comme l'année passée, lorsque le maire de New-York qui paye le billet d'avion simple course à ses SDF, pour aller en Europe surcharger les services sociaux. Si vous n'en n'avez jamais entendu parler sachez que toute dictature censure les faits les plus scandaleux.

Les derniers commentaires

  • un vrai supportaire le 10.02.2011 20:39 Report dénoncer ce commentaire

    vrai ou faux?

    Je voulais réagir en rapport avec l'article. Je suis supporter du FC Sion et je vais presqu'à tous les matchs (dont 2 matchs à Neuchâtel). Il y a belle et bien « des crétins des Alpes » Oui il y a 15-20 semeurs de troubles, mais SVP mettre tout le monde dans le même panier n'est pas correcte Et en rapport avec les explications du lieutenant-colonel (Yvan Keller). Il y a du vrai comme le jet de bouteilles, fumigènes, et autres, que tout à vu en photos ou vidéos. Mais dire, je site: «A cette occasion, nous avons dû faire usage de balles en caoutchouc. Au total, il y a neuf tirs qui ont été effectués (n.d.l.r.: chaque tir projette plusieurs dizaines de balles). Ces tirs ont été effectués après les sommations d'usage évidemment». Et après le match du mois de novembre, il avait expliqué aussi que les policiers tiraient en dessous de la ceinture. Ben là je vous le dis, ce n'est pas du tout ce qui s'est vraiment passé.

  • Romane le 09.02.2011 12:22 Report dénoncer ce commentaire

    Marre!

    Arrêtez de blablater, vous n'avez aucune idée de ce qu'est être un supporter ultra (heureusement il y a plus de gens intelligent que le contraire!) et ni ce qu'est de faire du travail de police, en l'occurance du maintien de l'ordre. Vous avez pas bosser durant ce beau dimanche ensoleillé, vous parlez de choses que vous ne connaissez pas....et si jamais il y a eu des personnes interpellées!

    • Marco le 11.02.2011 10:46 Report dénoncer ce commentaire

      Petite question

      Combien ya-t'il eu d'interpellés ? La police recherche t'elle encore des personnes ?

  • etienne2000 le 09.02.2011 09:26 Report dénoncer ce commentaire

    Disperseur de foules

    Ils devraient utiliser les même system developper en amerique, Des generateur a micro-ondes, Grosse entenne (comme celle des radar) monté sur un vehicule, tres efficaces pour disperser une foule. Met en ebulition une fine couche d'eau sous la peau, sans danger et ne cause pas de brulure mais donne l'impression de bruler a la personne soumise a ces ondes. ils devraient mettre en service un de ces appareils ca les calmerais.

  • Rien à foot le 08.02.2011 19:49 Report dénoncer ce commentaire

    Studer a raison

    La police n'est pas assez dure avec ces voyous mais heureusement les matchs à huis-clos régleront le problème.

    • XamaX le 08.02.2011 22:21 Report dénoncer ce commentaire

      n'importe quoi

      oui la police n'est pas assez dur mais la VRAIX solution et de les interdire de déplacement et de stade point final pourquoi nous devrions payer pour les conneries des autres???

    • un sedunois le 09.02.2011 18:47 Report dénoncer ce commentaire

      la police

      la police de neuchatel n a pas la meme formation que la cantonale du valais . mettre une banderolle police et la police se tient 100 metre avec le bus normale que les fans franchissent la fameuse banderolle qui mene au gibraltare

  • Pim Pam Poum le 08.02.2011 12:57 Report dénoncer ce commentaire

    Pseudo supporters !!! Ils sont a plaindre !! Bêtes

    L'impression que me laisse tout ceci est que ces gens là, ne viennent pas pour le match, mais utilisent ce prétexte pour se faire une virée entre castagneurs et ont de se fait une raison de castagner " sans raison ". Le défouloir en somme. On s'emmerde, tiens y'à un match et si on allait s'amuser une peu. Ces provocs. sont attendues de part et d'autres pour enclancher la bagarre. Regardez donc leur tête, celle de l'emploi .... Si c'est pas prémédité tout ça. De quoi se cacher la figure afin de ne pas être reconnu... Qu'ils fassent du sport tous ces clowns s'ils ont besoin de se défouler.....!