Hockey - LNA

12 septembre 2014 21:43; Act: 12.09.2014 22:41 Print

Bienne a su célébrer son anniversaire

par Marc Fragnière - Mieux organisé et surtout plus percutant, Bienne a remporté le premier derby romand de la saison en dominant Lausanne 5-2, vendredi.

storybild

(Photo: Keystone)

Une faute?

En prélude de la rencontre, le générique pompeux "happy birthday" a retenti dans la vétuste enceinte seelandaise, rappelant ainsi que le HCB soufflait ses 75 bougies dans l'attente fébrile de l'inauguration, l'an prochain, de sa nouvelle patinoire. Un heureux événement que personne n'entend célébrer en LNB, du côté de Bienne. L'arrivée des renforts suédois Arlbrandt et Olausson est ainsi présenté comme l'expression d'une logique de consolidation des acquis, à savoir, un strapontin de LNA.

Enrobés de promesses, leurs engagements signifient également l'avènement d'un power-play digne de ce nom alors qu'il fut si souvent indigent la saison dernière dans le Seeland. Il aura fallu un quart d'heure aux deux compères pour confirmer les présages en ouvrant le score dès la première pénalité lausannoise. Dans leur foulée aux vertus libératrices, c'est tout le HCB qui s'est mis à virevolter. Si bien que les Bernois ont rejoint leur vestiaire avec deux buts d'avance à l'issue du premier tiers.

Un avantage qui s'est avéré rédhibitoire pour des Lausannois volontaires mais qui ont crûment manqué de «niaque». «Bienne a joué juste tandis que nous avons essayé des choses trop compliquées à la place de faire simple. Nous n'avons pas respecté nos shémas et cela a largement facilité la tâche de Seelandais soucieux de bien débuter devant leur public. On a pris un but sur pénalité et ensuite on a fait n'importe quoi derrière sur le 2-0. Puis tout s'est enchaîné. On paie cash nos erreurs individuelles», a jugé le Lausannois Alain Miéville.

Initialement préféré à un Huet convalescent devant la cage vaudoise, Caminada a dû porter la croix du manque de percussion des siens après 40 minutes. Il a ainsi été remplacé par le dernier rempart français. Une rocade placée sous le signe de l'échauffement en vue d'une probable titularisation, samedi contre Kloten. Sans surprise, ce changement n'a en rien amélioré le rendement offensif des Lausannois maladroits et impuissants dans l'exécution du dernier geste. Aligné dans la première paire défensive des Biennois, Igor Jelovac a été aux premières loges du festival d'imprécisions vaudoises. Ancien junior du LHC, le défenseur n'a guère eu le temps de s'attendrir sur la mauvaise fortune des Vaudois. Trop occupé qu'il a été à savourer l'instant présent. «Je savais que j'allais jouer avec la première équipe, mais j'ai été surpris d'être aligné dans le 1er bloc. J'ai vécu ces instants avec beaucoup de joie et d'intensité. On a bien tenu derrière et on s'est montrés inspirés devant. Sur le premier but lausannois, j'ai commis une petite erreur, mais heureusement, cela ne nous a pas porté préjudice au final». Après être ressorti victorieux d'un premier derby romand, le Villardou vivra samedi son premier duel bernois, dans l'antre de l'Ours.