Roland-Garros

30 mai 2014 11:58; Act: 30.05.2014 17:42 Print

Federer se qualifie pour les huitièmes de finale

Roger Federer (ATP 4) bat le Russe Dmitri Tursunov (ATP 32) lors du troisième tour du tournoi de Roland-Garros en quatre sets (7-5 6-7 6-2 6-4).

storybild

Roger Federer a eu du fil à retordre face à Tursunov. (Photo: AFP/Pascal Guyot)

Sur ce sujet
Une faute?

Roger Federer a dû batailler pendant 3h07' vendredi. L'homme aux 17 titres du Grand Chelem aurait pu (dû?) mener deux manches à zéro. Mais Dmitry Tursunov (32 ans) écartait avec panache trois balles de set sur son engagement à 5-6 0/40 avant de s'imposer 9/7 dans un tie-break où il fut mené 1/4. Le Russe a il est vrai joué le tennis de sa vie pendant les deux premiers sets, un mois après avoir encaissé un humiliant 6-0 6-0 face au modeste Rui Machado (ATP 243) à Oeiras sur la même surface.

Souvent sur la défensive, Roger Federer a heureusement pour lui su «éteindre» Dmitry Tursunov juste après la perte du tie-break. Il signait son deuxième break de l'après-midi dès le premier jeu de la troisième manche. Diminué dès lors par une douleur à la hanche, Dimitry Tursunov lâchait même totalement prise dans ce troisième set. «Je n'arrivais plus vraiment à courir», lâchait d'ailleurs le Moscovite, qui résistait jusqu'à 3-3 dans la dernière manche mais cédait alors une dernière fois son engagement face à un Roger Federer intouchable sur son service dans les deux derniers sets.

Un énième record

Roger Federer a ajouté un énième record à son tableau de chasse grâce à sa victoire sur Dmitry Tursunov: il est le premier joueur à atteindre dix fois de suite le stade des 8es de finale dans chacun des quatre tournois du Grand Chelem! Il a fait partie des 16 derniers rescapés lors des 13 derniers US Open et des 13 derniers Open d'Australie, et avait vu sa série s'arrêter à 10 à Wimbledon l'an dernier... A titre de comparaison, Ivan Lendl avait fait preuve d'une telle régularité à ce niveau au cours de huit années d'affilée.

C'est la 48e fois au total que Roger Federer figure en 8e de finale (autre record) en 60 participations à des tournois majeurs, la 12e à la Porte d'Auteuil (encore un record...). Pour rappel, il était devenu grâce à sa victoire du 2e tour le premier joueur de l'histoire à atteindre la barre des 60 matches gagnés dans chacune des quatre levées du Grand Chelem. Son «dauphin» est là aussi Ivan Lendl (48 succès au moins dans chaque «Major»).

Attention, danger Gulbis

Vainqueur de l'édition 2009, Roger Federer devra sans doute sortir le grand jeu dimanche s'il entend améliorer un autre record qu'il détient déjà, celui du nombre de quarts de finale joués consécutivement à Roland-Garros (9 jusqu'ici). Le no 4 mondial pourrait être en effet en danger face au redoutable Ernests Gulbis (no 18) dimanche en 8e de finale. Il devra à coup sûr se montrer plus efficace que dans son 3e tour: il n'a converti que 4 des 21 balles de break qu'il s'est procurées face à un Dmitry Tursunov pourtant moins bon serveur qu'Ernests Gulbis.

«Ce sera un match difficile pour moi, j'en suis bien conscient», confirmait Roger Federer. «Ernests se déplace désormais bien mieux sur le court, et il paraît plus motivé que jamais.» Le fantasque et puissant Ernests Gulbis (1m90, 85 kg) tient en effet la grande forme: vainqueur de son deuxième titre de l'année à Nice samedi dernier, il est invaincu depuis sept matches.

Roger Federer a remporté deux des trois duels livrés - en 2010 à chaque fois - face au Letton. Il s'est adjugé le premier (6-2 4-6 6-4 à Doha sur dur) et le troisième (3-6 6-1 6-4 sur la terre battue de Madrid). Il s'était en revanche incliné 2-6 6-1 7-5 à Rome, où il disputait il est vrai son premier tournoi de l'année sur terre battue.

Déjà 30 succès en 2014

Ernests Gulbis est capable de tous les exploits lorsque son mental est aussi solide que son service et son coup droit peuvent l'être. Vendredi, il a ainsi réussi pas moins de 45 coups gagnants - dont 19 aces - dans un 3e tour parfaitement maîtrisé face à Radek Stepanek (6-3 6-2 7-5). Roger Federer aura tout intérêt à pratiquer un tennis offensif et varié face au Letton, jamais autant à l'aise que quand il peut jouer en rythme et prendre l'échange à son compte.

A 25 ans, Ernests Gulbis semble avoir enfin trouvé une certaine constance au plus haut niveau. Egalement quart de finaliste à Madrid et demi-finaliste à Barcelone sur terre battue cette année, le Letton affiche un bilan de 30 succès pour 10 défaites en 2014 (31-6 pour Roger Federer). Il n'avait pas passé le cap du 3e tour en Grand Chelem depuis son accession aux quarts de finale à Paris en 2008. De quoi croire en l'exploit face au no 4 mondial.

(ats)