Ski nordique

21 février 2011 14:45; Act: 22.02.2011 14:48 Print

Un décor de rêve pour les Mondiaux

Les 48es Championnats du monde se disputeront dans un décor de rêve à Oslo, sur le site de Holmenkollen qui a déjà largement contribué à la légende du ski nordique.

Une faute?

L'engouement du peuple norvégien pour le ski nordique est tel que tous les acteurs s'apprêtent à une véritable fête.

«C'est fascinant de voir comment les Norvégiens célèbrent le ski nordique», observe Simon Ammann. «Ces Mondiaux vont reléguer dans l'ombre tous les précédents. Je me laisserai porter par l'ambiance.» Le sauteur saint-gallois se souvient qu'il avait remporté son premier succès en Coupe du monde à Holmenkollen justement, en 2002. Il brûle de revivre ces émotions au même endroit.

«Ce lieu est magique, c'est le berceau du ski nordique», s'émerveille Dario Cologna. Le fondeur grison est lui aussi un fan de la Norvège, où il s'entraîne chaque été durant plusieurs semaines sous la supervision de son coach... norvégien Fredrik Aukland.

C'est la quatrième fois qu'Oslo accueillera les Mondiaux, après 1930, 1966 et 1982. Les organisateurs ont investi quelque 300 millions de francs pour rénover le site, avec notamment un tremplin flambant neuf.

Des dizaines de milliers de fans se préparent à envahir les forêts de Holmenkollen, sur la petite montagne qui surplombe la capitale, avant d'aller faire la fête au centre ville où de nombreuses animations sont prévues.

La proximité des sites de saut et de fond constitue un atout majeur. Au total, 21 épreuves figurent au programme sur onze jours, dont un saut en nocturne au grand tremplin (le 3 mars) et un 50 km qui s'annonce fantastique le dernier jour.

(ats)