Mondiaux à Oslo

06 mars 2011 15:39; Act: 06.03.2011 15:43 Print

Championnats «austro-norvégiens»

La Norvège et l'Autriche, en raflant plus des deux tiers des titres à elles deux, ont exercé une domination écrasante sur les 48es Championnats du monde à Oslo.

Une faute?

Sur les 63 médailles distribuées, une seule a échappé aux pays européens, l'or du sprint masculin par équipes gagné par les Canadiens. Et sur les 21 titres en jeu, 15 sont revenus à la Norvège et à l'Autriche: huit couronnes pour les Norvégiens, toutes en ski de fond, et sept pour l'Autriche (cinq en saut et deux en combiné nordique).

Douze pays seulement ont remporté une médaille. Si 50 nations ont participé à ces joutes, la plupart ne pouvait pas se mêler aux places d'honneur. «Nous serions ravis qu'un maximum de pays se mêlent à la lutte pour les podiums, raison pour laquelle nous soutenons aussi les petites fédérations», a précisé le président suisse de la FIS Gian Franco Kasper.

Près de 600'000 spectateurs

Les organisateurs estiment à 575'000 le nombre total de spectateurs sur les onze jours de compétition. Soit 275'000 tickets vendus, auxquels s'ajoutent quelque 300'000 spectateurs massés le long des pistes dans les forêts et ayant bénéficié d'une entrée gratuite.

Gian Franco Kasper a été impressionné: «Les spectateurs sont là, assis, regardent dans le brouillard et prennent plaisir. J'ai été étonné, car partout ailleurs, il y aurait eu des protestations.»

Les prochaines éditions auront lieu à Val di Fiemme (It) en 2013 et à Falun en Suède en 2015.

Note aux rédactions: actualisé (avec bilan des médailles et spectateurs)

(ats)