Super League

26 juillet 2014 22:12; Act: 26.07.2014 22:13 Print

La troisième a été la bonne pour le FC Sion

Sion tient son premier succès du championnat. Opportunistes, les hommes de Frédéric Chassot ont pris sur le tard le meilleur sur Saint-Gall, grâce à un but de Christofi (73e).

storybild

Le sauveur du FC Sion s'appelle Demetris Christofi. (Photo: Keystone/Jean-christophe Bott)

Sur ce sujet
Une faute?

Le FC Sion tient sa première victoire de la saison. Devant 8600 spectateurs, les Valaisans se sont imposés 1-0 face à Saint-Gall à Tourbillon lors de la deuxième journée de Super League.

Après ses prestations mitigées à Lucerne (1-1) et à Aarau (défaite 1-0, match avancé de la 5e journée), Sion n'a pas non plus convaincu à l'occasion de sa troisième sortie dans ce championnat 2014/2015. Mais ce premier match disputé à Tourbillon a permis aux hommes de Frédéric Chassot d'engranger trois précieux points face à un adversaire proche de leur niveau.

La seule réussite du match a été l'oeuvre de Dimitris Christofi. L'ailier chypriote s'est joué du défenseur saint-gallois Nisso Kapiloto pour s'en aller tout seul battre le portier Marcel Herzog à la 72e minute, sortant le match d'une certaine torpeur.

Titularisé pour la première fois de la saison, Pedro Ramirez a montré de belles choses mais a manqué de réussite dans ses tentatives parfois audacieuses. Le Vénézuélien a ensuite cédé sa place à Fedele à la 73e.

Les plus belles opportunités sédunoises de la première mi-temps sont toutes venues des pieds de Léo, parti en contre-attaque avant de servir Carlitos (12e) ou encore auteur d'un joli solo finalement galvaudé par manque de solutions (22e). Mais cette victoire est avant tout due au gardien Andris Vanins, qui a préservé sa cage dans les moments délicats vécus au cours de la première période.

Avant l'ouverture du score de Christofi, ce sont bien les Brodeurs qui ont eu la plus belle occasion (24e). Une fois le ballon parvenu dans les pieds de Geoffrey Tréand suite à un premier sauvetage de Vanins, l'envoi de l'ancien Sédunois est cependant venu heurter... son propre coéquipier Albert Bunjaku. Fraîchement revenu d'Allemagne, l'international kosovar s'est lui aussi illustré peu avant la mi-temps en forçant le portier letton à réaliser une claquette.

revivez le match en live

Le liveticker en pop-up

(ads)