Football

22 septembre 2013 19:23; Act: 22.09.2013 20:01 Print

«Il faut savoir qui commande sur le terrain»

Michel Decastel était très remonté contre Sascha Kever au terme de la défaite du FC Sion contre Bâle (3-1). Le coach valaisan n'a pas mâché ses mots au sujet de l'arbitre.

storybild

Pour Michel Decastel, Sascha Kever est rancunier. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

«Il n'y a pas de honte à perdre contre Bâle, qui est une grande équipe, avec un grand arbitrage...» D'abord sur la retenue, Decastel s'est lâché au fur et à mesure de la discussion, donnant ironiquement au directeur de jeu tessinois la note de 10 sur 10. «L'arbitrage en Suisse est une catastrophe! A l'étranger, on ne voit pas les arbitres pendant les matches, fulmine-t-il. Ici, on en voit qu'eux. Ils cherchent à se montrer.»

Decastel reproche à M. Kever l'expulsion de Xavier Kouassi pour deux avertissements, dont un - le premier - qui a sans doute été donné à cause de la pression mise par Marco Streller. «Il faut savoir qui commande sur le terrain. Streller ou l'arbitre?, s'est encore emporté le coach du FC Sion. Mais c'était déjà Kever qui m'avait expulsé à Lucerne et il a voulu prendre une petite revanche car il prétend que je l'avais menacé, ce qui est faux.»

On dirait que le président Christian Constantin s'est trouvé un nouvel allié pour continuer d'écrire le livre de la grande histoire d'amour entre Sion et les arbitres suisses.

(ats)