Wimbledon

27 juin 2011 23:17; Act: 28.06.2011 07:55 Print

«C’est un rêve qui se réalise»

par J-Ph Pressel-Wenger, Londres - A 17 ans, Mégane Bianco a goûté à un Grand Chelem juniors pour la première fois. Eliminée 6-4 6-2 par la 7e joueuse mondiale, la Neuchâteloise en veut plus. Interview.

Une faute?

Mégane Bianco, qu’avez-vous ressenti au moment d’entrer dans Wimbledon?
C’était quelque chose de spécial; être ici, c’est le rêve de tous les joueurs! Au début, je me suis plus vue dans la peau d’une spectatrice que dans celle d’une joueuse. C’est une fois que la sécurité est venue me chercher pour m’amener sur le court que j’ai réalisé.

Votre premier match dans le tournoi principal d’un Grand Chelem juniors, comment l’avez-vous vécu?
J’étais très nerveuse. Je me suis mis beaucoup trop de pression et je n’ai pas joué comme je sais le faire. C’est dommage, car au premier set j’aurais pu réussir quelque chose.

Quelle expérience tirez-vous de cette rencontre?
J’ai pu voir que même si mon adversaire est dans le top 10 mondial, j’ai pu m’accrocher. Je sais que je suis sur le bon chemin et ça me motive!

Parlez-nous de votre quotidien...
Je m’entraîne à Swiss Tennis à Bienne et je suis des cours par correspondance qui devraient me permettre, au bout de trois ans, de décrocher mon bac. Mais mon ambition reste de passer professionnelle.

Dans le monde du tennis, avez-vous un modèle?
Roger Federer! C’est mon idole. J’ai pu le voir à l’entraînement. Chez lui, tout m’impressionne. Sa personnalité, sa façon d’être sur le court et en dehors. Je ne vois pas quel défaut il peut avoir!