Football - LS

17 juin 2013 14:14; Act: 17.06.2013 14:46 Print

«Il faut gagner en régularité dans la performance»

L'objectif de Lausanne-Sport et de son entraîneur Laurent Roussey est simple: gagner en constance et franchir un palier. Le club vaudois se heurte cependant toujours à ses limites budgétaires.

storybild

Le club vaudois a repris l'entraînement lundi. (Photo: Keystone)

Une faute?

Avec une enveloppe totale de 7,5 millions de francs, impossible de faire des folies ou de se tromper dans la gestion du contingent. «Nous avancerons doucement mais sûrement, pose en préambule Roussey.

Dans le football actuel, nous savons pertinemment qu'un effectif se monte doucement. Le plus important est qu'il se monte sûrement et ce sera le sens de notre démarche.»

Les mouvements de joueurs seront ainsi nombreux du côté de la Pontaise. En plus des deux gardiens Anthony Favre (qui se cherche un club) et Mathieu Débonnaire (engagé à Sion comme No 3), d'autres éléments quitteront le LS. Janick Kamber, Ibrahim Tall et Sekou Sanogo (de retour de prêt à Thoune) ne seront ainsi pas conservés. Guié Guié non plus, sans doute. «Nous y réfléchissons mais sans y réfléchir, explique Roussey. En fait, Nice serait prêt à nous le céder mais les récidives de ses blessures nous interpellent.»

Roux et Marazzi dans l'attente

Des discussions sont également menées avec Malaury Martin et, surtout, avec Chis Malonga, qui n'a aucune chance d'entrer dans les plans d'un AS Monaco au recrutement élitiste. «Nous travaillons sur le dossier. Nous lui avons soumis une offre mais la concurrence est rude. Je sais que Sion est très chaud sur le dossier.»

En revanche, Sébastien Meoli va parapher sous peu un nouveau contrat. Nicolas Marazzi, lui, est dans l'attente. Tout comme Jocelyn Roux, grand artisan de la victoire décisive contre Servette en fin de saison. L'avant-centre genevois, en fin de bail, est tributaire de l'avenir de Matt Moussilou. «Matt est censé être notre attaquant No 1 et représente donc un très gros budget pour nous, lance Roussey. Or, la contrepartie n'est pas au rendez-vous.»

En résumé, le LS prie pour qu'un club lui fasse une offre pour le Congolais, ce qui lui permettrait de partir à la pêche d'un buteur confirmé et, dans la foulée, de faire resigner Roux. «Si Matt n'était plus là, Jocelyn aurait peut-être déjà reçu une proposition de notre part», conclut le coach.

«Gagner en régularité»

Le Français n'a pas besoin de chiffrer le but à atteindre cette saison. «L'objectif est de gagner en régularité dans la performance», confirme-t-il en songeant à l'exercice précédent qui a vu un LS bien se comporter durant le 1er tour avant de s'effondrer au printemps. «Le club progresse tranquillement depuis plusieurs années et je pense que nous pouvons lui faire franchir un palier. Le passage de témoin entre Jean-François Collet et Alain Joseph va dans ce sens et il faut reconnaître cette qualité à 'Jef'.»

Et Roussey d'aborder cette courte préparation estivale avec une certaine confiance. «Nous avons pu conserver notre ossature et notre assise défensive et ce sera un avantage. Car cela nous permettra de rapidement passer au travail tactique avec une base déjà solide.» Seul trou à boucher, celui laissé par le retour de Sanogo à Thoune. «Cette perte nous gêne mais je suis certain que nous trouverons quelqu'un pour ce poste.»

(ats)