Football

07 janvier 2016 19:45; Act: 08.01.2016 07:55 Print

«Je n'ai plus le temps ni les moyens»

Michel Platini a renoncé à maintenir sa candidature à la présidence de la FIFA, faute de temps suffisant pour épuiser les différents recours face à sa suspension de 8 ans de toute activité liée au foot.

Voir le diaporama en grand »
Jack Warner, l'ex vice-président de la FIFA estime ne pas devoir 'un sou' à l'organisation et que c'est au contraire elle qui a des dettes envers lui. Il est soupçonné notamment d'avoir touché des pots de vin de la part de l'Afrique du Sud qui aurait ainsi voulu décrocher l'organisation du Mondial-201. (Image d'archive) La perquisition à la Fédération française de football (FFF) visait des «documents relatifs aux modalités de collaboration de Platini avec la FIFA entre 1998 et 2002» . (9 mars 2016) La perquisition à la Fédération française de football (FFF) visait des «documents relatifs aux modalités de collaboration de Platini avec la FIFA entre 1998 et 2002» . (9 mars 2016) A une semaine du vote sur sa succession, Sepp Blatter a réaffirmé l'innocence de Michel Platini, ainsi que la sienne, dans l'affaire des «deux millions». (Jeudi 18 février 2016) Après Michel Platini, Joseph Blatter, président démissionnaire de la FIFA, a annoncé qu'il va aussi faire appel de sa suspension de huit ans de toute activité dans le football. (dimanche 10 janvier 2016). Michel Platini, suspendu huit ans de son poste de président de l'UEFA, a annoncé qu'il retirait sa candidature à la présidence de la FIFA, faute de temps, et qu'il préférait se consacrer à sa défense. (jeudi 7 janvier 2016). L'ex-vice-président de la FIFA, Eugenio Figueredo, extradé de Suisse, a touché 50'000 dollars illégalement par mois en plus de son salaire, apprend-on lors de l'audience au tribunal uruguayen. (mardi 29 décembre 2015) Extradé de Suisse, l'ancien vice-président uruguayen de la Fifa, Eugenio Figueredo, arrivera en Uruguay le 24 décembre 2015. Il y sera inculpé de fraude et blanchiment d'argent. (24 décembre 2015) Bien que suspendu pour 8 ans de l'instance du foot mondial, Sepp Blatter pourra jouir de son salaire ainsi que de sa voiture et de son appartement de fonction jusqu'à l'élection de son successeur au plus tard le 26 février prochain, lors d'un congrès extraordinaire qui se tiendra à Zurich. (mardi 22 décembre 2015) Suspendu pour 8 ans par la FIFA, le président démissionnaire de la FIFA Joseph Blatter a annoncé le jour même de la sanction qu'il allait se battre devant la chambre des recours puis devant le Tribunal arbitral du sport. (Mardi 22 décembre 2015) Michel Platini a confirmé qu'il allait saisir le Tribunal arbitral du sport (TAS) pour tenter de lever sa suspension de 8 ans de toute activité liée au football, joint au téléphone par l'AFP mardi. «C'est le vrai match qui commence. Je me bats contre cette injustice, de tribunaux en tribunaux, poursuit-il. Mais, bon, voilà, pendant ce temps, mon nom est jeté en pâture dans la presse. Quoi qu'il advienne, mon image aura été écornée, j'en aurai pris plein la gueule. On m'a mis dans le même sac que Blatter». (Mardi 22 décembre 2015) Sepp Blatter lors de sa conférence de presse, une heure après l'annonce du verdict de la Commission d'éthique de la FIFA lui infligeant, ainsi qu'à Michel Platini, une suspension de huit ans de toute activité liée au football. (Lundi 21 décembre 2015). Sepp Blatter a son arrivée au siège de la FIFA à Zurich, un sparadrap sur la joue et mal rasé. (Lundi 21 décembre 2015). Sepp Blatter et Michel Platini seront fixés vers 10 heures avec le verdict de la justice interne de la FIFA (Lundi 21 décembre 2015). Sepp Blatter arrive en voiture au siège de la FIFA sur les hauts de Zurich avec son avocat en vue de son audition devant le comité d'éthique de la FIFA. (Jeudi 17 décembre) Jeudi 17 décembre à 9 heures s'ouvre à Zurich l'audition de Sepp Blatter devant la justice interne de la FIFA. Vendredi aura lieu celle dédiée à entendre les arguments de Michel Platini. (Images d'archive - mai 2015) Michel Platini ne se rendra pas à son audition devant la FIFA, ce vendredi à Zurich, a-t-il informé via ses avocats. (Mercredi 16 décembre) Sepp Blatter dément toute implication dans le scandale de corruption tentaculaire qui touche la plus haute instance du football mondial. Il donne de la voix, notamment dans les médias, avant son audition du 17 décembre. (Mardi 8 décembre 2015) Le Paraguayen Juan Angel Napout, président de la Confédération sud-américaine de football (CONMEBOL) et vice-président de la FIFA, a été extradé mardi aux Etats-Unis. Il a été pris en charge à Zurich par deux policiers américains qui l'ont escorté jusqu'à New York, a annoncé en soirée l'Office fédéral de la justice (OFJ). (Mardi 15 décembre 2015) Rebondissement en Allemagne: l'ancien président de la fédération allemande de football Wolfgang Niersbach (à gauche sur la photo) a accusé Franz Beckenbauer (à droite) d'avoir utilisé de l'argent destiné à l'organisation de la Coupe du Monde en Allemagne en 2006. Il s'agissait ainsi d'assurer la réélection de Sepp Blatter en 2002... (Mardi 15 décembre) Eduardo Li, l'ancien président de la Fédération de football du Costa Rica, arrêté en mai, ne s'oppose plus à son extradition. (Lundi 14 décembre 2015) Michel Platini a été entendu par le Tribunal arbitral du Sport à Lausanne le 8 décembre 2015. Le TAS a décidé de maintenir sa suspension provisoire de 90 jours (Vendredi 11 décembre 2015). Michel Platini est arrivé peu avant 14 heures au siège du Tribunal arbitral du sport (TAS) à Lausanne qui doit statuer sur sa suspension provisoire dans l'affaire du fameux paiement controversé de 1,8 million d'euros. (Mardi 8 décembre 2015) «Je ne dirai rien de plus que ce que je vous ai déjà dit: je dirai la vérité, toute la vérité, rien que la vérité, je le jure», a dit le président de l'UEFA, sourire en coin, dans une brève déclarations aux médias. (Mardi 8 décembre 2015) Le JDD s'est procuré un rapport de 1998 faisant état du salaire annuel «d'un million de francs suisses» de Michel Platini. Le document avait été distribué au comité exécutif de l'UEFA. (Dimanche 6 décembre 2015) Jack Warner: «Puisque les Etats-Unis sont la police du football mondial, ils sont contents que le prochain président de la CONCACAF soit le président de la fédération américaine. Je pense donc qu'ils ont remporté le premier round.» (Samedi 5 décembre 2015) «J'ai passé lundi un dernier check-up. Les résultats sont bons. Je suis à nouveau plein d'énergie et prêt à regarder devant moi.» C'est un Sepp Blatter rassuré et combatif que Sportinformation a rencontré ce vendredi à Zurich. (Vendredi 4 décembre 2015). Michel Platini sera entendu par la Commission d'éthique «fort probablement entre le 16 et le 18 décembre» (Vendredi 4 décembre 2015). L'audience pour l'extradition de Jack Warner (C) aux Etats-Unis a été reportée au 19 février 2016. (Mercredi 2 décembre 2015). La radiation à vie a été requise contre Michel Platini par la chambre d'instruction de la justice interne de la FIFA, a affirmé Me Thibaud d'Alès, avocat du président de l'UEFA, qui dénonce un «pur scandale» et la «démesure» d'une telle peine demandée. (24 novembre 2015) Maître Thibaud d'Alès, avocat de Michel Platini, a indiqué à l'AFP qu'il n'y a plus «aucune crédibilité à accorder à la FIFA». (Samedi 21 novembre 2015) L'ex-président de la Fédération chilienne (FFCH) Sergio Jadue a reconnu son implication dans le scandale de corruption qui secoue la FIFA et coopère désormais avec la justice américaine, au lendemain de sa démission, rapporte jeudi la presse locale. (19 novembre 2015) Angel Maria Villar Llona a été condamné à une amende pour ne pas avoir apporté tout le concours nécessaire à l'enquête sur l'attribution des Coupes du monde 2018 et 2022, respectivement à la Russie et au Qatar. (Vendredi 13 novembre 2015) L'effigie mesure onze mètres de haut. (Mercredi 4 novembre 2015) L'effigie de Sepp Blatter sera brûlée en place publique le 7 novembre 2015, à Edenbridge, en Grande-Bretagne, pour la nuit du Bonfire. Celle-ci marque l'échec d'une conspiration de catholiques emmenés par Guy Fawkes, en 1605. (Mercredi 4 novembre 2015) L'ancien président du comité d'organisation du Mondial-2006, Franz Beckenbauer, a admis lundi «une erreur» dans le scandale présumé autour de l'attribution de l'événement à l'Allemagne mais assuré qu'il n'y avait «pas eu de voix achetées» au sein de la FIFA. (Lundi 26 octobre 2015) Un des deux appels de Michel Platini, celui en référé sur la forme, pas celui sur le fond, déposés auprès de la FIFA, a été rejeté, ont indiqué lundi les avocats du président de l'UEFA, qui conteste sa suspension de 90 jours dans l'affaire du fameux paiement controversé de 1,8 M EUR. (Lundi 26 octobre 2015) La commission d'éthique de la FIFA a également ouvert une procédure contre l'icône du foot allemand Franz Beckenbauer, ancien membre du comité exécutif de la FIFA (à droite sur la photo), et l'Espagnol Angel Maria Villar Llona, un des vice-présidents actuels. (Mercredi 21 octobre 2015) La FIFA a annoncé que sa commission d'éthique voulait rendre son jugement sur Sepp Blatter et Michel Platini avant la fin de leur suspension. (Mercredi 21 octobre 2015) Chung Mong-joon a été suspendu six ans par la FIFA, il a été reconnu coupable d'infractions dans le cadre de l'attribution des Mondiaux 2018 et 2022. Il est ancien vice-président de la FIFA. Le Coréen a protesté, estimant que cela l'empêchait de poser sa candidature à la tête de l'organisation. (Mercredi 21 octobre 2015) Le paiement de deux millions de francs de Blatter à Platini n'est jamais «apparu» dans les comptes et «cela pourrait être considéré comme une falsification des comptes de la FIFA», a estimé Domenico Scala, président de la commission d'audit et de conformité et de la commission électorale. (Mercredi 21 octobre 2015) La candidature de Michel Platini à la présidence de la FIFA est mise de côté durant le temps de sa suspension de 90 jours, prononcée le 8 octobre, a indiqué l'organe suprême du foot. (Mardi 20 octobre 2015) L'élection à la présidence de la FIFA a été maintenue à la date prévue du 26 février, a indiqué mardi le comité exécutif, gouvernement du foot mondial, réuni à Zurich. (Mardi 20 octobre 2015) Un comité exécutif de crise se réunit mardi à Zurich. Si Sepp Blatter et Michel Platini seront absents, leur devenir et celui de l'élection présidentielle seront au coeur des discussions. (Mardi 20 octobre 2015) La Fédération allemande (DFB) a reconnu vendredi le versement de 6,7 millions d'euros à la FIFA en avril 2005, en réaction aux rumeurs récurrentes dans les médias. (Vendredi 16 octobre 2015) Le Bild a révélé que l'Allemagne aurait acheté l'organisation du Mondial 2006. (Vendredi 16 octobre 2015) Julio Rocha, cadre de la FIFA et ancien président de la Fédération du Nicaragua de football, devrait être extradé vers les Etats-Unis. Arrêté fin mai à Zurich, il est soupçonné d'avoir demandé et accepté des pots-de-vin. (Jeudi 15 octobre 2015) Les organisateurs de la Coupe du monde 2022 au Qatar n'ont pas encore été contactés par la justice suisse, qui enquête sur les conditions d'attribution de l'événement, a indiqué un haut responsable. (Mercredi 14 octobre 2015) Lennart Johansson craint que Joseph Blatter use de ses soutiens pour pousser un homme de son choix à l'élection à la présidence de la FIFA le 26 février. (mercredi 14 octobre 2015) Le Camerounais Issa Hayatou, patron du football africain, a été désigné jeudi président par intérim de la FIFA (jeudi 8 octobre 2015). Sepp Blatter, président de la FIFA démissionnaire, et Michel Platini, président de l'UEFA et candidat à la présidentielle FIFA, ont été suspendus 90 jours par la commission d'éthique. (Jeudi 8 septembre 2015) Jérôme Valcke, secrétaire général de la FIFA déjà relevé de ses fonctions, a été suspendu provisoirement 90 jours par la commission d'éthique. (Jeudi 8 octobre 2015) Le Valaisan, président de la FIFA depuis 1998, a remis son mandat à disposition le 2 juin jusqu'à de nouvelles élections le 26 février. (Mercredi 7 octobre 2015) Vendredi, Budweiser, Coca-Cola, Visa et McDonald's réclamaient le départ immédiat de Joseph Blatter. Adidas a pour sa part samedi réitéré ses appels à une réforme de l'organisation, sans pour autant demander la tête de son président. (3 octobre 2015) Michel Platini a affirmé mardi à l'AFP que son «intégrité ne fait aucun doute» et qu'il «reste déterminé» à se «présenter à la présidence de la FIFA». (Mardi 29 septembre 2015) Eduardo Li (au centre) en discussion avec Sepp Blatter (à droite). La Suisse a expulsé l'ex-président de la Fédération du Costa Rica de football vers les Etats-Unis. (Mardi 29 septembre 2015) Jack Warner, ancien vice-président de la FIFA sous le coup d'une demande d'extradition des Etats-Unis, a été suspendu à vie de toute activité liée au football. (Mardi 29 septembre 2015) Le sort de Michel Platini inquiète les médias français qui soupçonnent Blatter de tenter de «l'entraîner dans sa chute». (Samedi 26 septembre 2015) Après la mise sous enquête de Sepp Blatter, Michel Platini apporte ses précisions: le paiement de deux millions de francs que le président de la FIFA lui a versé correspondait à un travail effectué pour le compte de la FIFA. Le MPC a qualifié ce versement de «déloyal». (Vendredi 25 septembre) Une procédure pénale a été ouverte jeudi contre le Président de la FIFA Joseph Blatter, pour soupçon de gestion déloyale et subsidiairement, abus de confiance. (Vendredi 25 septembre 2015) Sepp Blatter se voit reprocher un paiement déloyal de 2 millions de francs en faveur de Michel Platini, président de l'Union des Associations Européennes de Football (UEFA). (Vendredi 25 septembre 2015) La conférence de presse du président de la Fifa Joseph Blatter prévue vendredi en début d'après-midi à Zurich a été annulée. Cela aurait été la première prise de parole de Blatter depuis l'éviction de son secrétaire général Jérôme Valcke la semaine dernière. (Vendredi 25 septembre 2015) Le Ministère public de la Confédération veut examiner la correspondance électronique du secrétaire général de la FIFA désormais suspendu, Jérôme Valcke, dans le cadre du volet suisse de l'enquête sur les conditions d'attribution des Mondiaux de football 2018 et 2022 à la Russie et au Qatar. (Mercredi 23 septembre 2015) La justice suisse a autorisé jeudi l'extradition de l'ancien responsable du football vénézuélien Rafael Esquivel vers les Etats-Unis, dans le cadre de l'enquête pour corruption visant la Fifa, selon un communiqué de l'Office fédéral de la justice à Berne. (Mercredi 23 septembre 2015) KPMG, société de révision de la fédération mondiale de football depuis 1999, va réexaminer son audit sur les comptes de la FIFA. Une enquête interne doit montrer s'il a été mené de manière suffisamment précise. (Dimanche 20 septembre 2015) Markus Kattner reprend les affaires courantes après le départ de Jérôme Valcke. (18 septembre 2015) Le secrétaire général de la FIFA Jerome Valcke a été démis de ses fonctions. Il est accusé par un consultant d'avoir engrangé un profit en vendant des places pour le Mondial 2014 à un prix surélevé. Valcke nie en bloc. (Jeudi 17 septembre 2015) «Nous prévoyons d'engager des poursuites contre de nouvelles personnes», la ministre américaine de la Justice Loretta Lynch. Elle a également précisé: «Nous avons bon espoir d'extrader vers les USA les personnes» arrêtées en mai (Lundi 14 septembre 2015) Face à la presse à Zurich, le procureur de la Confédération Michael Lauber et la ministre américaine de la Justice Loretta Lynch ont annoncé que les enquêtes dans l'affaire de corruption s'élargissent. (Lundi 14 septembre 2015) «Je suis propre et la Fifa n'est pas corrompue», a affirmé Jospeh Blatter, qui maintient qu'il n'y a pas de «corruption généralisée» au sein de la FIFA. (Lundi 24 août 2015) L'avocat François Carrard, qui préside la commission des réformes de la Fifa, estime que Sepp Blatter était «injustement traité». (23 août 2015) Nicolas Leoz, ancien président de la Conmebol est sous enquête dans le cadre du scandale de corruption à la FIFA. (Samedi 22 août 2015) Le Suisse François Carrard a été nommé à la tête du comité de réforme de la FIFA. (Mardi 11 août 2015) Les Argentins Hugo et Mariano Jinkis refusent d'être extradés vers les Etats-Unis. (Jeudi 6 août 2015) Le sénateur Romario veut interroger un responsable brésilien de la FIFA à Zurich. (Mercredi 5 août 2015) L'homme d'affaires argentin Alejandro Burzaco (en haut à droite) comparaît à New York dans le cadre du scandale de corruption de la FIFA. Il a plaidé non coupable. (Vendredi 31 juillet 2015) Sepp Blatter lors de sa rencontre avec Vladimir Poutine à Saint-Pétersbourg le 25 juillet 2015. Le président russe a déclaré à la RTS que Sepp Blatter mérite le prix Nobel. (Lundi 27 juillet 2015) Un humoriste britannique a fait irruption dans une conférence de presse de la FIFA à Zurich et lancé des faux billets sur le président de l'instance. (Lundi 20 juillet 2015). L'avocat de l'ex-vice-président de la FIFA Jeffe Webb, Me Edward O'Callaghan et l'épouse de Jeffe Webb. Extradé de Suisse récemment, Jeff Webb a plaidé non coupable aux Etats-Unis. (dimanche 19 juillet 2015). Le 16 juillet 2015, l'Office fédéral de la Justice (OFJ) annonce avoir extradé la veille un des sept détenus en Suisse dans le cadre du scandale de corruption, vers les Etats-Unis. A la demande du prévenu, Berne ne révèle pas son nom. (jeudi 16 juillet 2015) Joseph Blatter est réapparu jeudi soir lors d'une cérémonie pour le futur musée de la FIFA à Zurich. (26 juin 2015) Julius Bär a diligenté une enquête interne sur d'éventuels liens avec les affaires de corruption qui entachent récemment la FIFA. (Mercredi 17 juin 2015) L'enquête sur les soupçons de corruption à la FIFA dans l'attribution de deux Coupes du monde est «très complexe», a expliquéMichael Lauber. Le procureur général de la Confédération a affirmé qu'il n'était pas exclu que le président Joseph Blatter soit auditionné. (Mercredi 17 juin 2015) Le centre Nobel de la paix d'Oslo a annoncé qu'il allait mettre fin à son partenariat avec la FIFA suite aux affaires de corruption sans précédent dévoilées ces dernières semaines (Mardi 16 juin). Le Maroc dément les propos de Chuck Blazer. L'ancien haut dirigeant de la FIFA accuse le Maroc et l'Afrique du sud d'avoir versé des pots-de-vin pour tenter de décrocher respectivement l'organisation des Mondiaux-1998 et 2010. Dimanche 14 juin 2015) Le directeur de la communication de la FIFA, Walter De Gregorio, a quitté son poste «avec effet immédiat». (Jeudi 11 juin 2015) La FIFA a annoncé avoir remis des documents informatiques à la justice suisse à sa demande (Mercredi 10 juin 2015) Mark Pieth, responsable de la réflexion sur la gouvernance de la FIFA, estime qu'il s'agit d'une «structure quasi dictatoriale». (mercredi 10 juin 2015) Personnage-clef du scandale de corruption de la FIFA, Jack Warner a pris la plume pour se défendre d'un long édito dans l'hebdomadaire Sunshine. Selon lui, les Etats-Unis en ont après lui car ils n'ont toujours pas digéré d'avoir perdu la course pour l'organisation de la Coupe du monde 2022 face au Qatar. (mercredi 10 juin 2015) Alejandro Burzaco, dont la justice américaine réclamait l'extradition s'est rendu en Italie. Il est l'un des trois fugitifs argentins recherchés dans le cadre de ce scandale autour des instances dirigeantes du football mondial. (Mardi 9 juin 2015) Selon Domenico Scala, président du Comité d'audit de la FIFA «s'il existe des preuves que le Qatar et la Russie ont obtenu (la Coupe du monde) grâce seulement aux pot-de-vin, alors elle pourrait leur être retirée». (Dimanche 7 juin 2015) De nouvelles accusations de corruption ont visé Jack Warner, ancien vice-président de la FIFA. L'ancien ministre des Sports égyptien a accusé le Trinidadien de chantage au vote lors de l'attribution de la Coupe du monde 2010. Il dirigeait alors la Concacaf. (Dimanche 7 juin 2015) La FIFA a versé 5 millions d'euros à la Fédération irlandaise (FAI) en 2009 pour la dissuader d'engager des poursuites après la qualification litigieuse de la France face à l'Irlande en match de barrage à la Coupe du monde 2010, selon le secrétaire générale de la FAI. L'Américain Charles (dit Chuck) Blazer, ex-secrétaire général de la Concacaf et ancien membre du comité exécutif de la FIFA, a plaidé coupable à New York. Il a révélé avoir été invité au Maroc avec un «complice» haut placé au sein de la FIFA, et avoir facilité le paiement de pots-de-vin offerts par le Maroc en échange de votes pour sa candidature au Mondial 98. Celui-ci a finalement été attribué à la France. (Mercredi 3 juin 2015) L'avis de recherche lancé par Interpol qui a placé sur sa liste des personnes les plus recherchées, notamment Jack Warner, ex-vice président de la FIFA et Nicolas Leoz, ancien membre du comité exécutif. (Mercredi 3 juin 2015) Pour «prendre un peu de recul», Michel Platini, président de la Confédération européenne de football, a annoncé le report à une date ultérieure la réunion de l'UEFA prévue samedi à Berlin. Les dirigeants européens du foot devaient définir leurs relations futures avec la FIFA empêtrée dans un vaste scandale de corruption (Mercredi 3 juin 2015) La nouvelle ministre américaine de la Justice Loretta E. Lynch explique dans une interview parue dans la presse allemande que «la FIFA est corrompue jusqu'au sommet». (Mercredi 3 juin 2015) Joseph Blatter a annoncé mardi qu'il renonçait à la présidence de la FIFA. Il va continuer à exercer ses fonctions jusqu'à la désignation de son successeur lors d'un congrès extraordinaire au cours duquel un nouveau patron sera désigné. Ce congrès devrait se tenir entre décembre 2015 et mars 2016. (Mardi 2 juin 2015) Joseph Blatter a démissionné après avoir été réélu pour un cinquième mandat, à 79 ans. Son successeur devrait être désigné lors d'un congrès extraordinaire programmé entre décembre 2015 et mars 2016. (Mardi 2 juin 2015) La FIFA a reconnu avoir procédé à un virement de 10 millions de dollars «dans le cadre du développement du football dans les Caraïbes», mais elle assure que Jérôme Valcke, secrétaire général n'était «pas concerné». (Mardi 2 juin 2015) Jérôme Valcke, secrétaire général de la FIFA, ici avec Sepp Blatter lors du Congrès de la FIFA à Zurich. Le bras droit de Blatter aurait versé, selon le New York Times, dix millions d'euros à Jack Warner en trois virements dans le cadre de l'attribution du Mondial 2010 à l'Afrique du Sud. (Mardi 2 juin 2015) Au lendemain de sa réélection, Sepp Blatter a clôturé le congrès de la FIFA en donnant une conférence de presse au cours de laquelle il a souligné la nécessité d'aller de l'avant. (samedi 30 mai 2015) Lors d'une interview accordée à la RTS, sepp Blatter a accusé les Etats-Unis d'avoir choisi de s'attaquer à la FIFA au moment du congrès par vengeance et calculs politiques (Vendredi 29 mai 2015) Joseph Blatter, 79 ans, président de la Fifa depuis 1998, a été réélu pour un 5e mandat de quatre ans après le retrait avant le second tour de son unique adversaire, le Prince Ali (Vendredi 29 mai 2015) Les délégués sont appelés par ordre alphabétique à déposer leur bulletin secret de vote dans des urnes. Il y a 209 représentations. (Vendredi 29 mai 2015) Le président est élu par le congrès de la FIFA (209 votants), pour une période de 4 ans. L'élection est organisée à bulletin secret. «La Fifa a besoin d'un leader fort, expérimenté», a lancé Joseph Blatter, «J'ai envie de rester avec vous», a-t-il conclu avant le scrutin, en s'adressant aux 209 fédérations qui votent. (Vendredi 29 mai 2015) Le prince Ali Bin Hussein a lancé dans son discours juste avant le vote: «Les yeux du monde sont sur nous, nous devons envoyer un message à ceux qui nous regardent: nous comprenons la fragilité de votre confiance. L'avenir passe par la transparence. Nous devons montrer que nous voulons regagner le respect du monde» (Vendredi 29 mai 2015) Le prince ali serre la main à Sepp Blatter avant de monter à la tribune pour l'élection du futur président de la FIFA (Vendredi 29 mai 2015) Une poignée de main entre le palestinien Djibril Rajoub (à gauche) et Ofer Eini, président de la Fédération israélienne de football. (Vendredi 29 mai 2015) Une poignée de main entre le palestinien Djibril Rajoub (à gauche) et Ofer Eini, président de la Fédération israélienne de football. (Vendredi 29 mai 2015) Le président de la Fédération palestinienne de football, Djibril Rajoub, a annoncé que sa fédération renonçait à sa demande de suspension d'Israël, résolution qui figurait à l'ordre du jour du 65e congrès de l'instance mondiale du football à Zurich. (Vendredi 29 mai 2015) La police a fouillé le Hallenstadion après une alerte à la bombe durant la pause de midi. Le Congrès a pu reprendre par la suite comme prévu. (Vendredi 29 mai 2015) Sepp Blatter marche derrière deux de ses opposants, le prince jordanien Ali bin Al Hussein (gauche), qui brigue également la présidence, et Michel Platini, président de l'UEFA qui a appelé Sepp Blatter à démissionner et soutient le candidat jordanien. (Vendredi 29 mai 2015) Une manifestante pro-palestinienne est expulsée du Hallenstadion où elle avait réussi à s'infiltrer. (Vendredi 29 mai 2015) Des activistes pro-palestiniens manifestent devant le Hallenstadion où a lieu le 65e Congrès de la FIFA. (Vendredi 29 mai 2015) Le président Joseph Blatter ouvre officiellement le 65e Congrès de la FIFA au Hallenstadion à Zurich. (Vendredi 29 mai 2015) Les présidents des Fédérations américaine, australienne et canadienne vont voter pour le prince Ali, seul adversaire de Joseph Blatter (Vendredi 29 mai 2015) «D'autres mauvaises nouvelles sont à venir», a mis en garde Joseph Blatter, dans son discours d'ouverture du 65e congrès de la FIFA, après le nouveau scandale déclenché par l'arrestation de sept responsables soupçonnés de corruption. (Jeudi 28 mai 2015) Sepp Blatter a déclaré que«les suspects arrêtés jettent la honte et l'humiliation» sur le football mais s'est défendu en soulignant qu'il ne pouvait «pas surveiller tout le monde». (Jeudi 28 mai 2015) «La Suisse se bat contre la corruption. Hier, la FIFA a connu un problème de crédibilité . Tout ce que je peux dire, c'est que la Suisse a rempli ses obligations internationales», a déclaré Ueli Maurer, Ueli Maurer, ministre des sports. (Jeudi 28 mai 2015) Sepp Blatter à côté du conseiller fédéral Ueli Maurer Thomas Bach, président du CIO, a déclaré que la FIFA doit faire toute la lumière sur les accusations de corruption. (Jeudi 28 mai 2015) Sepp Blatter, avec sa compagne Linda Gabrielian ( à gauche) au congrès de la FIFA (Jeudi 28 mai 2015) Ueli Maurer refuse de faire passer Sepp Blatterpour un bouc émissaire. Il ne faut pas oublier toutes les choses formidables que le Valaisan a réalisées pour le football, a-t-il dit à l'occasion d'une table ronde de Swiss Media Forum à Lucerne. On le voit ici le 27 mars dernier à côté de Sepp Blatter lors d'un match de qualification pour l'Euro 2016. La Suisse avait battu l'Estonie 3 à 0. (Jeudi 28 mai 2015) Michel Platini, président de l'UEFA, a demandé à Joseph Blatter de démissionner de son poste à la FIFA. (Jeudi 28 mai 2015) Un faux Sepp Blatter, en costume noir et à l'énorme tête en carton-pâte, a été symboliquement emprisonné dans une cage par l'ONG Avaaz, jeudi avant l'ouverture du congrès de la FIFA. (28 mai 2015). Les manifestants ont appelé à la démission du président de la FIFA «en raison des scandales de corruption et de la violation des droits des travailleurs au Qatar». Sepp Blatter a ensuite été symboliquement enterré (28 mai 2015). Une trentaine de manifestants s'étaient réunis à la mi-journée à l'appel de l'ONG, à proximité du Centre des congrès où doit s'ouvrir dans la soirée le 65e congrès de la FIFA. (28 mai 2015). L'ONG a rendu publique une lettre ouverte appelant à un amélioration des conditions de travail des ouvriers travaillant sur la construction des stades au Qatar. Cette lettre ouverte est signée, selon Avaaz, de plusieurs joueurs internationaux. (28 mai 2015). Le président de l'UEFA, le français Michel Platini, arrive dans un hôtel de Zurich Opfikon où doit se tenir une assemblée des délégués en amont du Congrès de la FIFA qui doit démarrer jeudi soir. (Jeudi 28 mai 2015) Blanchiment, comptes cachés, millions de dollars de pots-de-vin: la justice américaine a dressé un état des lieux accablant d'une corruption «endémique» au sein de la Fifa, en annonçant 14 inculpations à New York. (mercredi 27 mai 2015) Loretta Lynch, ministre américaine de la justice, a accusé les inculpés d'avoir «corrompu les affaires du football mondial pour servir leurs intérêts et pour s'enrichir personnellement». (Mercredi 27 mai 2015) Les 47 chefs d'inculpation retenus contre neuf responsables de la Fifa, dont deux vice-présidents, et contre cinq partenaires, les accusent notamment de complot de «racket, fraude et blanchiment», sur une période de 25 ans. Ci-dessus, de gauche à droite, Rafael Esquivel, Julio Rocha, Jeffrey Webb, Eduardo Li, Eugenio Figueredo et Jose Maria Marin. Les autorités US n'ont pas voulu dire si d'autres inculpations étaient à attendre et ont refusé de répondre à toutes les questions sur le président de la Fifa Sepp Blatter, qui doit briguer vendredi un 5e mandat (mercredi 27 mai 2015) a lancé Richard Weber, un responsable du fisc américain, lors de la conférence de presse à New York. (Mercredi 27 mai 2015) La prochaine étape est une demande d'extradition des accusés arrêtés en Suisse vers les Etats-Unis pour qu'ils y soient jugés. Six des sept ont déjà fait savoir qu'ils s'y opposaient. (Mercredi 27 mai 2015) Sepp Blatter, entré il y a 40 ans à la FIFA, président depuis 1998, restait candidat à sa succession. L'UEFA a toutefois demandé le report de l'élection mercredi soir. (Mercredi 27 mai 2015) L' unique adversaire de Sepp Blatter au début de l'affaire était le Prince jordanien Ali bin al-Hussein. (Mercredi 27 mai 2015). Walter De Gregorio, directeur de la communication et des affaires publiques de la FIFA lors de la conférence de presse après l'arrestation de six cadres à Zurich. Il a rappelé que c'est la FIFA qui avait déposé plainte en novembre 2014 et qu'il était hors de question de toucher aux attribution des Coupes du monde 2018 et 2022. (Mercredi 27 mai 2015) Une première conférence de presse était prévue au siège de la FIFA à Zurich. Le Ministère public de la Confédération a ouvert une procédure pénale pour soupçon de gestion déloyale et de blanchiment d'argent entourant les attributions des Coupes du monde de football 2018 et 2022. Les limiers fédéraux à Zurich. (Mercredi 27 mai 2015) Sur cette image prise avec un smartphone, on assiste à l'arrestation d'un cadre de la FIFA, devant l'entrée de l'hôtel Baur au Lac à Zurich. (Mercredi 27 mai 2015) , président de la Confédération sud-américaine de football (CONMEBOL) et également vice-président de la FIFA (droite) font partie des personnes arrêtées mercredi matin à Zurich. (Mercredi 27 mai 2015) (à droite), président de la Fédération vénézuélienne de football (FVF) et membre exécutif de la Confédération sud-américaine de football (CONMEBOL), sera également extradé depuis la Suisse vers les Etats-Unis. Sepp Blatter (droite) n'a pas été inquiété. (Mercredi 27 mai 2015) , président de la Fédération costaricaine de football (FEDEFUTBOL) et fonctionnaire de la FIFA (au centre), fait également partie des personnes interpellées. (Mercredi 27 mai 2015) Le Brésilien membre exécutif de la Confédération sud-américaine de football (CONMEBOL) a été arrêté à Zurich mercredi matin. (Mercredi 27 mai 2015) , président de la CONCACAF jusqu'en 2011, a également été interpellé. (Mercredi 27 mai 2015) Derrière l'opération de la police à Zurich se trouve , à la tête du parquet du district Est de New York.

Sur ce sujet
Une faute?

Dans un entretien exclusif à paraître vendredi dans L'Equipe, le Français de 60 ans explique: «Je ne me présenterai pas à la présidence de la Fifa. Je retire ma candidature. Je ne peux plus, je n'ai plus le temps ni les moyens d'aller voir les électeurs, de rencontrer les gens, de me battre avec les autres».

L'élection est certes prévue le 26 février, à Zurich, mais les candidatures devaient être enregistrées le 26 janvier, au plus tard. Or, à la date de jeudi (le 7 janvier), le président (suspendu) de l'UEFA n'avait toujours pas reçu les motivations de la sanction prononcée le 21 décembre par la justice interne de la Fifa pour ce fameux paiement controversé de 1,8 million d'euros reçu de Sepp Blatter, le président de la Fifa, également suspendu 8 ans.

A partir de la réception de ces motivations, l'ex-triple Ballon d'Or pourra enclencher les différents recours à sa disposition: la chambre d'appel de la Fifa, puis le Tribunal arbitral du sport (TAS) de Lausanne, la juridiction sportive suprême.

«Aujourd'hui, je dois m'occuper de tous les recours, suivre les procédures. En plus des motivations qui doivent encore être rendues, il y aura, derrière, le TAS, puis la commission (électorale de la Fifa) présidée par Domenico Scala qui a dit (dans le Financial Times cet automne) que j'avais falsifié les comptes. Ça ne se présente pas très bien...», reconnaît l'ancien joueur vedette de la Juventus dans L'Equipe, qui a diffusé des extraits de l'entretien jeudi soir sur son site internet.

«En me retirant, je fais le choix de me consacrer à ma défense par rapport à un dossier où on ne parle plus de corruption, de falsification, où il n'y a plus rien», plaide encore Platini.

Au coeur du dossier, il y a donc ce fameux versement de 1,8 M EUR en 2011, pour un travail de conseiller de Blatter achevé en 2002. Pour Platini, il s'agit d'un reliquat de salaire payé sur la base d'un contrat oral. La justice interne de la Fifa y a vu elle «conflit d'intérêt», «abus de position» et «gestion déloyale».

Lorsqu'il s'était déclaré le 29 juillet, l'ancien meneur des Bleus faisait figure d'ultra-favori pour succéder à Blatter. Il n'y a plus désormais que cinq candidats encore en lice: l'ancien membre de la Fifa Jérôme Champagne, le secrétaire général de l'UEFA Gianni Infantino, l'homme d'affaires sud-africain Tokyo Sexwale, le prince jordanien Ali et le président de la Confédération asiatique, Cheick Salman Bin Ebrahim Al Khalifa.

Ce dernier et Infantino font figure maintenant de favoris. Infantino était en effet le plan B de l'UEFA si son champion, Platini, était empêché de se présenter.

Les regrets sont vifs pour Platini, toujours compétiteur dans l'âme, comme il l'expose dans L'Equipe: «Comment remporter une élection quand on est empêché de faire campagne ? Je me suis battu comme je l'ai toujours fait dans ma vie, mais on ne m'a pas donné la possibilité de concourir ce coup-ci».

Au passage, Platini ne peut s'empêcher de refaire le décompte des voix promises: «Quand Blatter s'est retiré (le 2 juin, alors que la Fifa était cernée par les scandales de corruption à grande échelle, ndlr), j'ai reçu 150 soutiens déclarés (sur 209 votants, ndlr). Une centaine de lettres officielles de fédérations et une cinquantaine de promesses. Tout cela en deux jours».

Et il ne digère toujours pas, comme il l'avait déclaré à l'AFP, au lendemain de sa sanction: «Les gens de la commission d'éthique (de la Fifa) sont davantage impliqués dans une question de calendrier -pour m'empêcher de me présenter à temps pour l'élection à la présidence de la Fifa- et dans la médisance que dans l'éthique. Ils ne sont pas éthiques, ils sont pathétiques.»

L'important pour lui est maintenant de blanchir son nom de toutes les accusations, même s'il sait que des traces resteront, comme il l'avait souligné le 22 décembre auprès de l'AFP: «Quoi qu'il advienne mon image aura été écornée, j'en aurais pris plein la gueule. On m'a mis dans le même sac que Blatter.»

«Je respecte sa décision», a réagi aussitôt jeudi le secrétaire d'Etat aux Sports Thierry Braillard: «Mais j'ai de l'amertume car il aurait fait un bon président. J'espère qu'il poursuivra son travail à l'UEFA».

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Léon le 07.01.2016 22:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui oui

    Rassurez moi? Quand il dit je n ai plus les moyens, il ne parle pas de moyens financier je suppose. Hahaha, au moin il nous aura fait rire jusqu'au bout.

  • Nicolas Westphale le 07.01.2016 20:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Super

    Quelle bonne nouvelle

  • Marc Blanc le 07.01.2016 20:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Yes!!!

    Enfin! Cette fois, on en est enfin débarassé!

Les derniers commentaires

  • Leo le 08.01.2016 12:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Une police a fric ces ricains ou a guerres interes

    On ne peut dire les Marsiens, ils y sont deja , peut etre les venusiens A MUBUTU

  • Niky le 08.01.2016 12:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Triste

    Je suis triste pas de moyens il est 1,8

  • Mubutu le 08.01.2016 08:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    sacré ricains rancunier

    c'est la un bonne exemple, mais qui va surveiller les américains qui ont les pleins pouvoirs

  • Steph le 08.01.2016 08:14 Report dénoncer ce commentaire

    Jaloux

    N'importe qui aurait accepté ces 2 millions ainsi que les pots de vins. Celui qui dira le contraire serait un menteur. Ils ont fait des conneries, ils vont payer.. Quand je vois ces commentaires limite haineux je me dis juste que vous êtes de gros jaloux de ne pas avoir leurs comptes en banque.

  • Siriam le 08.01.2016 07:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Enfin

    Et encoreil plaide non coupable et veut nous le faire croire. Incroyable mais vrai !