Super League

15 juin 2011 15:30; Act: 15.06.2011 16:54 Print

«Le potentiel de Servette est énorme»

par Thomas Piffaretti - Le nouveau directeur sportif du Servette FC, le Portugais Costinha, a affiché de solides ambitions au moment de prendre le club grenat en mains.

storybild

Le président du SFC, Majid Pishyar (à gauche), a remis le maillot n°99 à Costinha, année du dernier titre grenat. (Photo: 20 Minutes)

Sur ce sujet
Une faute?

Une ligue des champions, une coupe de l’UEFA, sans compter une deuxième place à l’Euro 2004. Le palmarès du nouveau directeur sportif du Servette FC (SFC) a de quoi faire pâlir tous les joueurs de Super League. Des distinctions qui n’ont pas empêché Costinha d’afficher une grande humilité au moment de se présenter devant la presse genevoise, non sans avoir potassé l’histoire du club. Morceaux choisis, en français dans le texte.

Avec votre palmarès et votre expérience, pourquoi avoir choisi de relever le challenge du SFC?
Costinha: Je suis très content d’intégrer ce club historique. J’ai quitté le Sporting Lisbonne pour des raisons que je n’évoquerai pas ici, mais j’ai l’habitude de dire qu’il n’y a pas de championnat facile. La Super League est un championnat très intéressant et je suis là pour apporter mon expérience au club et l’aider à se développer en produisant du beau jeu.

Quels sont les objectifs que vous vous êtes fixés pour le club?
On doit avant toute chose grandir de manière intelligente. Nous ne devons pas faire les mêmes erreurs que par le passé. Il faut avancer pas à pas, mais avec les ambitions d’un club de 121 ans qui a un palmarès comme celui du SFC. Mais tout est possible dans le foot, donc je ne peux pas dire qu’on va gagner, mais on va mettre tout notre cœur, tous les jours, pour être les meilleurs.

A quel recrutement doit-on s’attendre pour le SFC?
Je pense que l’on a un très bon entraîneur et une équipe très intéressante. Il faudra construire sur la mentalité que les joueurs ont acquis ces derniers mois. Pour le recrutement, je vais d’abord m’entretenir avec Joao Alves, tranquillement. Il ne faut pas faire n’importe quoi. Je pense que la plupart des joueurs vont rester. En plus, on va regarder quel joueur on veut, pourquoi on le veut et s’il a la mentalité du SFC.

Vous semblez bien connaître le SFC et le football suisse?
J’ai fait mes devoirs... Le SFC a accueilli de grands joueurs, comme Rummenigge, Anderson ou Karambeu. Et à part Grasshopper, Servette est le club le plus titré de Suisse. On va se battre pour faire encore mieux et surtout renforcer l’envie des Genevois de venir au stade.

Combien de temps allez-vous rester au SFC?
Je serai là aussi longtemps que M. Pishyar aura besoin de moi. Je suis là pour relever un défi.

Costinha se dit prêt à relever le défit de la Super League. (Vidéo : 20 Minutes)