Bundesliga

08 mai 2012 00:04; Act: 08.05.2012 00:12 Print

«Magath veut que l'on soit affûtés»

par Sandro Compagno/mfr - Ricardo Rodriguez vient de vivre six mois en Bundesliga, à Wolfsburg. L’arrière latéral international s’est confié à «20 Minuten».

storybild

Ricardo Rodriguez a fait son trou à Wolfsburg. (Photo: Keystone)

Une faute?

– Ricardo, vous avez été titularisé 17 matches sur les 17 possibles. Vous avez aussi disputé l’intégralité de ces rencontres. Vous attendiez-vous à un tel succès personnel en quittant le FC Zurich, cet hiver?

– Absolument pas. Une fois que mon transfert a été plié, je me suis envolé pour Dubai afin de participer au camp d’entraînement. Là-bas, j’ai essayé de donner le meilleur de moi-même à chaque entraînement. Entre le travail entrepris sous les couleurs du FCZ et les efforts consentis durant mes vacances, j’étais prêt physiquement. Mais, honnêtement, je m’étais imaginé suivre mes premiers matches de Bundesliga depuis le banc.

– Malgré votre implication, Wolfsburg a terminé 8e et manqué les fauteuils européens. On imagine votre déception...

– Que dire? Notre printemps a certainement été meilleur que notre automne. Mais notre entraîneur, Felix Magath, n’a pas été satisfait de notre bilan pour autant.

– Parlons de Felix Magath. Il a la réputation d’être extrêmement dur. Comment le percevez-vous ?

– En comparaison avec ceux qui étaient dispensés au FC Zurich, ses entraînements sont effectivement très intensifs. Nous courons beaucoup, mais presque tout le temps avec la balle. Et tout cela dans un seul but: il veut que nous soyons très affûtés physiquement.

– A Wolfsburg, vous évoluez avec votre compatriote et capitaine de la Nati, le gardien Diego Benaglio. Quelle relation entretenez-vous avec lui ?

– A mes débuts avec Wolfsburg, Diego a été quelqu’un de très précieux pour moi. Il m’a montré et expliqué tout ce qui était important pour réussir mon intégration. En revanche, en dehors du terrain, nous n’avons pas une grande complicité. Nos âges, nos rythmes de vie et nos obligations familiales divergent.