Football

11 septembre 2019 21:19; Act: 11.09.2019 21:19 Print

«Pour avoir des émotions, il faut suivre le Kosovo!»

par Renaud Tschoumy - Bernard Challandes est passé par tous les états, mardi. Battue 5-3, son équipe rentre d’Angleterre la tête haute.

storybild

Le sélectionneur neuchâtelois a fait le show sur le bord du terrain. (Photo: Keystone/AP)

Sur ce sujet
Une faute?

Le petit Kosovo a peut-être vu sa série de matches sans défaite stoppée à quinze, il est sorti grandi du Stade St. Mary’s de Southampton. L’équipe de Bernard Challandes a en effet tenu tête à l’Angleterre, avant de perdre 5-3. L’entraîneur neuchâtelois trouvait donc des motifs de satisfaction dans la défaite.

Bernard Challandes, êtes-vous remis de vos émotions? Ce qui est sûr, c’est que j’ai rarement vécu un tel condensé d’émotions en un seul match. Il y a eu de tout: de la surprise quelques minutes, une forme de résignation ensuite, de la frustration quand on a pris le troisième de manière injuste, puis de la révolte, mais aussi une terrible crainte d’en prendre 10, enfin de l’espoir, et finalement quand même la fierté d’avoir vu mon équipe se hisser à la hauteur de l’événement. Vous voulez vivre des émotions? Suivez le Kosovo!

Que vous a dit le sélectionneur anglais Gareth Southgate après le match?
Que mon équipe était celle qui avait posé le plus de problèmes à la sienne dans ces éliminatoires.

Preuve que votre Kosovo s’affirme de plus en plus, malgré la défaite…
Oui, c’est ce que tout le monde me dit. C’est fou, le foot: on m’arrête dans la rue pour me féliciter, alors qu’on a perdu. Maintenant, c’est vrai que mes gars n’ont pas à rougir de leur défaite. Ils ont réussi 415 passes, les Anglais 604: c’est la preuve qu’on était présents. J’ai revu le match le lendemain matin, j’ai vu de bonnes choses. Par exemple, c’est juste incroyable que les Anglais nous marquent des buts en contre! Ce n’est pas logique, ça.

La suite pour le Kosovo?
Un match amical contre Gibraltar avant de recevoir la Macédoine, en octobre. On doit à tout prix gagner pour nous offrir deux finales en novembre, en République tchèque et contre l’Angleterre à Pristina.