Football

20 avril 2019 12:09; Act: 20.04.2019 13:18 Print

«Prêt à tout» pour mieux connaître le nazisme

Auteur en janvier d'un salut déplacé lors d'une soirée d'équipe, le gardien Wayne Hennessey a été jugé trop bête pour être sanctionné. Mais il veut apprendre.

storybild

Wayne Hennessey veut combler ses lacunes en Histoire. (photo: AP)

Sur ce sujet
Une faute?

«Wayne est désormais prêt à tout pour apprendre autant qu'il le peut.» C'est ainsi que Roy Hodgson, entraîneur de Crystal Palace, en Premier League anglaise et ancien sélectionneur de l'équipe de Suisse (1992-1995) a défendu son gardien, quelques jours après que la Fédération anglaise de football (FA) a décidé de ne pas le sanctionner pour un salut nazi effectué en janvier dernier, lors d'un repas entre coéquipiers de leur club londonien. «Je n'ai aucune idée du niveau de connaissance à propos de l'Holocauste et de la Seconde Guerre mondiale au sein des autres clubs, ni même dans le nôtre, a poursuivi le manager âgé de 71 ans. [L'ignorance à ce sujet] est désormais une chose dont nous savons qu'elle existe vraisemblablement et que nous allons devoir traiter.»

Wayne Hennessey (32 ans), auditionné voici quelques jours par la FA, avait apparemment fait montre d'une crasse méconnaissance au sujet d'Adolf Hitler et de l'Allemagne nazie. Ce qui lui avait permis d'échapper à une sanction pour son salut déplacé. L'instance dirigeante avait en effet jugé le gardien trop idiot pour être puni. «Monsieur Hennessey a catégoriquement nié faire un salut nazi, avait déclaré la Fédération. En effet, il a affirmé ne même pas savoir ce que c'était. Aussi improbable que cela puisse paraître pour ceux de notre génération, nous ne pouvons déclarer cette affirmation fausse. Interrogé, Monsieur Hennessey a montré une considérable - certains diraient même lamentable - ignorance à propos de tout ce qui concerne Hitler, le fascisme et régime nazi.»

Un état de fait qui a évidemment surpris Roy Hodgson. «Je ne sais pas à quel point on devrait être déçu de ça. C'est différent pour des gens de ma génération, qui sont beaucoup plus proches [de cette époque]. Je ne sais pas tellement ce que la jeune génération apprend à ce sujet. Mais ce qui est important dans ce rapport de la FA, c'est qu'ils ont été très clairs qu'ils ont trouvé en Wayne un individu très honnête, gentil et bon.»

Football

(Sport-Center)