Football

14 janvier 2019 20:09; Act: 14.01.2019 20:09 Print

A cause de l'OM, il a déjà fracassé 23 télévisions

par Sport-Center - Le youtubeur Mohamed Henni crée régulièrement le buzz en cassant sa TV après chaque défaite de son club favori. Ses débriefings déjantés font aussi un tabac.

storybild
Une faute?

Dimanche soir, après le match nul concédé par Marseille contre Monaco au Vélodrome (1-1), le très théâtral Mohamed Henni a très vite pu entrer en action. Sur les réseaux sociaux, on l'a vu s'en donner à coeur joie dans son exercice favori: la destruction de sa – nouvelle – TV, qu'il démolit et remplace après chaque défaite ou couac de son équipe favorite. «On a fait match nul contre des nuls», tonne-t-il cette fois-ci.

Depuis un premier coup de sang remontant au printemps dernier, après un PSG-OM perdu 3-0, son «palmarès» comprend pour le moment la destruction – à coups de pieds, de batte ou de râteau, les moyens diffèrent – de 23 écrans pour un montant d'environ 11'000 francs de dégâts, entièrement pris à sa charge grâce à la monétisation de ses contenus sur le web. «Casser une télé que quelqu'un me paie, c'est pourri comme concept, expliquait-il récemment. Je vais perdre la moitié des vues si j'accepte!»

Il improvise dans son salon

Devenu un véritable phénomène à Marseille et dans tout l'Hexagone, voire au-delà, Henni ne se contente pas de fracasser les différentes TV sur lesquelles il passe sa frustration. Il dézingue aussi tout ce qui bouge dans des débriefings qui rassemblent plus d'un million d'abonnés sur la chaîne youTube qu'il a créée. Des improvisations qu'il effectue chez lui, depuis son salon, sans filet ni note.

«Je n'ai jamais pris une note de ma vie pour faire un débrief, assure-t-il sur RMC Sport. Je n'ai jamais lu un texte non plus. Pour vraiment faire ressortir l'émotion aux gens, je réagis directement après le match. Je prépare deux-trois idées dans ma tête, j'allume la caméra et j'envoie.»

Souvent, c'est du très lourd. «On a perdu contre des fermiers, je ne vais jamais m'en remettre wallah», explosait-il après la défaite de l'OM contre Andrézieux en Coupe de France (2-0). Et les joueurs en prennent pour leur grade, personne n'est épargné: Germain devient ainsi «le Miel Pops», «avec sa tête de maïs Bonduelle qui gagne aucun duel.» Ses tirades enflammées font un tabac.

Dimanche soir, le youtubeur marseillais a pu ressortir l'artillerie lourde. «La dernière fois que l'on a gagné, Brigitte Macron n'était pas en couple (...). On est nuls, tout pourris. On prend tous les joueurs, on les met dans un bateau au Vieux-Port avec Rudi Garcia au commandement et prenez le large.» Le reste, du même acabit, est à découvrir ci-dessous.


Ce lundi, le fan le plus déjanté de l'OM est sans doute parti s'acheter un nouvel écran plat. A quand un comparatif sur la solidité des TV d'aujourd'hui?

Football

(nxp)