Challenge League

16 juillet 2014 21:14; Act: 16.07.2014 21:18 Print

A 28 ans, Vonlanthen a tout vécu et un peu plus

par Grégory Beaud - Le Fribourgeois s’est engagé avec Servette. Trimballé de gauche à droite, il espère enfin avoir trouvé la sérénité à la Praille.

storybild

Au cours de sa carrière, Johan Vonlanthen navait encore jamais joué en Suisse romande. (Photo: E.Lafargue)

Une faute?

Depuis ses débuts professionnels à Young Boys en 2002, ­Johan Vonlanthen peut se targuer d’avoir eu une carrière riche en rebondissements. Plus jeune buteur d’un Euro (2004), passé par les Pays-Bas, l’Italie, l’Autriche et même la Colombie, l’ancien junior du FC Flamatt a même mis un terme à sa carrière en 2012... Une année plus tard, il est revenu au jeu avec Grasshopper. Une expérience qui a tourné court. «J’ai fait un mauvais premier match alors que j’étais titulaire, s’est-il souvenu. Le club a bien tourné et je n’ai jamais eu de seconde chance.»

Il en fallait plus pour décourager le joueur à vocation offensive. Prêté à Schaffhouse en Challenge League, l’ancien international suisse a retrouvé les jambes et se dit en pleine possession de ses moyens. «J’ai joué 17 matches sans souffrir physiquement, détaille-t-il. Je peux donc vous le dire: je suis en bonne forme.»

C’est ainsi avec le maillot de Servette que Johan Vonlanthen a décidé de poursuivre sa carrière: «Si on regarde l’histoire du club et ses infrastructures, Servette n’a rien à faire en Challenge League.» En test sous les ordres de l’entraîneur Kevin Cooper, le Singinois s’est montré convaincant. «J’étais heureux qu’on me donne une chance de montrer que je suis prêt à jouer à haut niveau. J’ai disputé un match de préparation face à Evian et tout s’est bien passé.» Il espère désormais être qualifié pour le premier match de championnat, ce week-end contre Bienne.

Twitter -> @GregBeaud