Football - Naples

06 novembre 2019 19:01; Act: 06.11.2019 19:36 Print

C'est le clash entre les joueurs et les dirigeants

La situation était tendue mercredi, après la décision de l'équipe de refuser la mise au vert imposée par le président De Laurentiis.

storybild

Entre les joueurs napolitains, représentés ici par le défenseur sénégalais Kalidou Koulibaly, et leurs dirigeants, le torchon brûle. (Photo: AFP)

Une faute?

Cette mise au vert avait été décrétée samedi après une défaite 2-1 en Serie A sur le terrain de l'AS Rome. Elle devait durer huit jours jusqu'à dimanche et a été respectée jusqu'à mardi soir, après le match nul enregistré en Ligue des Champions face au RB Salzbourg (1-1).

Alors qu'ils auraient dû rentrer au centre d'entraînement de Castel Volturno, les joueurs ont fait savoir aux dirigeants du club qu'ils ne le souhaitaient pas et sont tous rentrés chez eux, rapportaient mercredi matin les médias sportifs italiens.

L'entraîneur Carlo Ancelotti, qui avait exprimé dès lundi son désaccord quant à cette mise au vert, a de son côté dormi à Castel Volturno.

L'entraînement s'est tenu normalement mercredi matin. Mais dans la foulée, le club a publié un communiqué expliquant qu'il comptait «protéger ses intérêts au plan économique, patrimonial, d'image et disciplinaire». Des sanctions pourraient donc être prises contre les joueurs.

Le club explique également que la poursuite ou non de la mise au vert était désormais de la responsabilité d'Ancelotti et a décrété un «silence radio» jusqu'à nouvel ordre. Mardi déjà, Ancelotti n'avait pas participé à la conférence de presse d'après-match. Naples est 7e de Serie A après trois matches sans victoire. Le club est en revanche bien placé pour se qualifier pour les 8e de finale de la Ligue des champions.

Football

(nxp/afp)