Football

28 juillet 2019 15:14; Act: 28.07.2019 15:14 Print

Adil Rami prend du bon temps avec «Bebel»

Mis à pied par l'Olympique de Marseille, le défenseur français s'entraîne dans son coin et donne de ses nouvelles sur les réseaux sociaux.

storybild

Champion du monde avec la France en 2018, Adil Rami a perdu de son aura sur la Cannebière... (Photo: KEYSTONE)

Sur ce sujet
Une faute?

Sous le coup d'une procédure disciplinaire du côté de l'Olympique de Marseille, Adil Rami se fait désormais discret. Pour rappel, les dirigeants phocéens lui reprochent d'avoir participé au tournage d'une émission de Fort Boyard, alors qu'il n'avait pas reçu l'autorisation du club et que son équipe avait encore un match de Ligue 1 au programme. Du coup, le président de l'OM, Jacques-Henri Eyraud, tente donc de le licencier afin d'alléger la masse salariale.

«On les aura les méchants»

Ecarté du groupe d'André Villas-Boas et même interdit de Centre RLD afin de préparer la prochaine saison, le champion du monde 2018 patiente sur la Côte d'Azur, où il a ses petites habitudes. Sur Instagram, il a ainsi publié une vidéo de sa séance de musculation du jour à Saint-Tropez, avec les hashtags «on marche à l'ombre», «patience», «récompense» et «on les aura les méchants» (l'un de ses leitmotiv sur les réseaux sociaux et qui colle bien à sa situation actuelle).

«Des bonnes énergies»

Le joueur de 33 ans passe également du bon temps et a croisé Jean-Paul Belmondo au restaurant du Martinez, un hôtel emblématique de la Croisette de Cannes. «S'entourer seulement de personnes avec des bonnes énergies et de bons conseils», précise Adil Rami.

Sur le plan privé, l'ancien Lillois a également été dans la tourmente, son ex-petite amie Pamela Anderson l'accusant de violences conjugales.

Ou quand l'homme se perd dans l'amer...

Football

(Sport-Center)