Football

14 novembre 2019 12:14; Act: 14.11.2019 12:17 Print

Akanji, à la poursuite de la constance perdue

par Robin Carrel, Zurich - Il n'y a pas qu'en attaque que la Suisse connaît quelques soucis d'effectif. En défense, elle doit surtout retrouver son patron.

storybild

Le Zurichois de 24 ans a connu des moments difficiles dernièrement. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

En début de saison, l'équipe de Suisse avait trouvé sa charnière centrale. Avec Nico Elvedi, Fabian Schär et Manuel Akanji, les Helvètes possédaient une ligne défensive qui peut regarder la grande majorité des autres sélections droit dans les yeux. Mais de buts encaissés tardivement à des errements dans le jeu aérien notamment, elle a fini par connaître quelques secousses inattendues.

Or il n'y a pas qu'en Valais que la terre a un peu tremblé ces derniers jours. Car Schär n'a pas pu faire le déplacement, lui qui est en délicatesse depuis quelques semaines avec les ligaments d'un de ses genoux du côté de Newcastle. En prime, son compatriote Akanji ne donne plus tous les gages de sérénité dont il a pu faire preuve dans le passé.

«J'ai rechuté»

Au Borussia Dortmund, aux côtés de Mats Hummels, c'est lui qui semble être le maillon faible, comme Lucien Favre a pu le constater récemment, que ce soit lors de la victoire finalement arrachée contre l'Inter Milan en Champions League (3-2, quelle erreur du Suisse sur le 0-1!) et au terme de la gifle enregistrée samedi dernier en Bundesliga, lors du toujours important match contre le Bayern Munich (4-0).

«Les premiers matches de la saison étaient bons. Mais ensuite, mes performances ont manqué de constance. A un bon match succédait une partie ratée, a-t-il convenu mercredi. En tant que défenseur, je ne peux pas me le permettre. Je dois apporter plus de sécurité à mon équipe. Ça a été un peu mieux récemment, mais j'ai rechuté contre le Bayern.»

A 3 ou à 4?

Sans Schär, Vladimir Petkovic va-t-il choisir de repasser à deux défenseurs centraux? Va-t-il utiliser Ricardo Rodriguez dans l'axe comme il l'a fait (avec pas mal de succès, il faut l'avouer) dans un passé récent? Va-t-il lancer dans l'arène le néophyte mais si solide Eray Cömert? Loris Benito peut postuler, lui aussi, car l'Argovien apprécie jouer dans l'axe. La qualité limitée des oppositions géorgiennes et gibraltariennes peuvent aussi brouiller les cartes...

Malgré les absents, l'objectif qualification pour l'Euro 2020 n'a pas évolué d'un iota. «Je n'ai aucun problème à assumer plus de responsabilités avec le forfait de Fabian. Au contraire, j'aime ça! Nous n'avons jamais perdu confiance en nos moyens pour gagner ces parties, a appuyé Akanji. Il ne nous reste que deux matches à assurer pour disputer ce championnat d'Europe et tout le monde sera heureux lundi soir si nous y arrivons.»

Football