Ligue des Champions

16 février 2011 19:00; Act: 17.02.2011 09:16 Print

Arsenal met le Barça K.O. en 5 minutes

Extraordinaire Arsenal! A la rue pendant plus d'une heure, les Gunners ont réussi le K.O. parfait face au FC Barcelone en l'espace de cinq minutes.

Van Persie a retourné le match.

Une faute?

Menés au score à la pause après le but de Villa (26e), les Londoniens sont revenus dans ce huitième aller de la Ligue des Champions sur une frappe de Van Persie dans un angle impossible (78e) avant de rafler la mise grâce à Arshavin. A la 83e, le Russe était à la conclusion d'une rupture conduite par Nasri sur le côté droit. Mais comment diable le FC Barcelone a-t-il pu laisser filer ce match qu'il aurait dû gagner mille fois ?

Le 8 mars prochain, le match retour promet des merveilles. Battu 4-1 l'an dernier en quart de finale au Nou Camp, Arsenal n'est pas encore éliminé. Les Londoniens ont, semble-t-il, trouvé un gardien la personne du Polonais Szczesny, qui n'était que le no 3 en début de saison. Par ailleurs, Barcelone sera privé en défense de Piqué, qui sera suspendu.

Face à une telle opposition, Johan Djourou n'a pas failli. Le Genevois a fait valoir sa présence physique et un certain sens de l'anticipation. Il n'est pas coupable sur le but de Villa. A la relance, il n'a commis qu'une seule erreur, une sorte d'exploit devant la qualité du pressing adverse.

Un quart d'heure: c'est le laps de temps que le FC Barcelone s'est octroyé pour prendre ses marques à l'Emirates. Un quart d'heure au cours duquel les Catalans frôlaient la correctionnelle avec une frappe de Van Persie à la 6e que Valdés détournait.

Mais dès la quinzième minute, la machine extraordinaire de Guardiola a tourné à plein régime. Après un raté presque incompréhensible de Messi seul devant Szczesny, les Catalans trouvaient l'ouverture à la 26e minute. Messi lançait Villa dans la profondeur, lequel pouvait anticiper la sortie de Szczesny. Johan Djourou avait commandé le hors-jeu sur cette action mais c'est Clichy qui ne s'est pas aligné. Le latéral français n'est pas, on le sait, un modèle de rigueur.

Contraints de défendre, les Londoniens ont cherché leur salut dans un jeu de transition extrêmement rapide. Leur meilleure action fut menée à la 25e par Fabregas dont le centre destiné à Van Persie était effleuré par Abidal. Sur l'action suivante, les Catalans avaient le bohneur de marquer...

A la reprise, le scénario de la rencontre demeurait identique. Avec son brio habituel, Barcelone parvenait à confisquer le ballon à des Gunners qui ne cessaient de courir dans le vide. Leur mérite, toutefois, fut de ne pas céder au découragement même au plus fort de la leçon de football que les Catalans leur administraient.

Toujours à la recherche de son premier but sur sol anglais, Messi ne fut pas aussi bien inspiré que d'habitude dans ses derniers gestes. Après sa chance en or de la 15e minute, le prodige argentin ratait la balle du 2-0 à la 68e en ne cadrant pas sa frappe à cinq mètres de la cage. Juste après cette action, Pep Guardiola sortait son buteur Villa pour «muscler» son milieu de terrain avec l'introduction de Keita. Cette courte victoire suffisait à son bohneur. C'était sans compter sans l'erreur de placement de son gardien Valdès sur l'égalisation de Van Persie. Guardiola aurait été mieux inspiré de chercher à enfoncer le clou.


Arsenal - Barcelone 2-1 (0-1)

Emirates. 60 000 spectateurs. Arbitre: Rizzoli (It). Buts: 26e Villa 0-1. 78e Van Persie 1-1. 83e Arshavin 2-1

Arsenal: Szczesny; Eboué, Djourou, Koscielny, Clichy; Song (69e Arshavin), Fabregas, Wilshere; Walcott (77e Bendtner), Van Persie, Nasri.

Barcelone: Valdés; Daniel Alves, Piqué, Abidal, Maxwell; Xavi, Busquets, Iniesta (89e Adriano); Pedro, Messi, Villa (68e Keita).

Avertissements: 7e Song. 28e Nasri. 29e Iniesta. 59e Piqué (sera suspendu au match retour). 86e Van Persie.

(ats)