Football - dopage

14 mars 2011 17:44; Act: 14.03.2011 20:08 Print

Barcelone et Valence nient les accusations

Le FC Barcelone et Valence ont rejeté lundi des accusations de dopage relayées par la radio espagnole Cadena Cope dimanche soir.

Une faute?

Le Barça, dans un communiqué, a exprimé «publiquement sa totale indignation pour ces allusions qui lient le club à des pratiques de dopage» tandis que Valence a qualifié de «fausses» les informations de la Cadena Cope.

La radio espagnole a affirmé, citant un «interlocuteur» du Real Madrid non identifié, que le club madrilène allait prochainement «demander à la Fédération espagnole qu'il y ait des contrôles antidopage sérieux» dans tout le championnat espagnol. Selon Cadena Cope, le Real «va même un peu plus loin. Le Real Madrid ne comprend pas qu'Eufemiano Fuentes (un médecin cité dans les affaires de dopage Puerto et Galgo) ait travaillé par le passé pour un club de 1re division, concrètement Valence, curieusement quand il a gagné deux championnats» en 2002 et 2004. «Le Real Madrid ne comprend pas non plus», a poursuivi le présentateur de la Cope, «que d'autres médecins à la réputation douteuse travaillent pour le FC Barcelone».

Le FC Barcelone «demande une rectification immédiate et annonce que son département juridique étudie déjà les actions possibles pour défendre l'honneur du club», a ajouté le communiqué. Valence a assuré de son côté n'avoir «jamais travaillé» avec Eufemiano Fuentes ou avoir été «conseillé directement ou indirectement» par le médecin sportif, dans un communiqué publié sur son site internet. Un porte-parole du Real Madrid, interrogé, s'est refusé à commenter les informations de Cadena Cope.

(ats)